Actualités
11:50 26 novembre 2019

Le goût méconnu du nougat

Le goût méconnu du nougat
Caroline Marelli, copropriétaire affirme avoir une clientèle locale, mais vendre surtout à des touristes provenant de Montréal et de Toronto pour le moment. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

COMMERCE. Partir de la Martinique pour venir s’installer à l’Ile d’Orléans peut paraitre incongru à une majorité de Québécois. C’est pourtant ce qu’ont choisi de faire Caroline Marelli et son mari Patrick Augier, copropriétaires de La Nougaterie située à Saint-Pierre.

«On est arrivés à Sainte-Pétronille de l’Ile d’Orléans il y a 19 ans maintenant, raconte Caroline Marelli, originaire de la Belgique. On habitait en Martinique à l’époque et on venait au Québec en vacances. Il faut savoir que de là-bas à ici c’est seulement 4h de vol sans décalage horaire. On partait le samedi matin et on arrivait le samedi midi. On repartait le dimanche soir, c’était parfait pour nous. Quand nous avons vendu notre restaurant-hôtel là-bas, nous avons choisi de nous installer ici et je me suis offert un petit rêve en ouvrant une boutique dans le quartier Petit-Champlain.»

Dans cette boutique, elle vendait beaucoup de produits du terroir et des produits d’exportation, dont du nougat en quantité. Son mari s’est alors dit: pourquoi on n’en ferait pas nous-mêmes? Le couple s’est alors fait livrer des machines de la France puisqu’ici ça n’existait pas. Patrick Augier a ensuite commencé à faire du nougat dans son local de Loretteville pour ensuite le vendre dans la boutique de sa femme. De fil en aiguille le projet a pris plus d’ampleur, Caroline a donc décidé de vendre sa boutique pour accompagner son mari dans l’aventure du nougat en démarrant La Nougaterie.

Le couple qui vient du monde de l’hôtellerie et de la restauration a beaucoup voyagé. Ils ont vécu, entre autres, à Madagascar, à La Réunion et en Martinique. Pourquoi partir de la Martinique pour venir s’installer au Québec pourrait-on se demander. «Le soleil à longueur d’année ça peut devenir très tannant, répond-elle. Les gens ne se rendent pas compte que l’humidité est difficile à endurer sur une plus longue période. C’est presque 100% d’humidité dans la période chaude et cyclonique.»

Ces entrepreneurs en série ont toujours travaillé pour eux-mêmes comme leurs parents avant eux. La Nougaterie est installée à Saint-Pierre depuis près de cinq ans maintenant. «Comme nous habitions déjà à l’Ile, nous voulions nous rapprocher, mais on ne trouvait pas parce que les loyers étaient trop chers. Le local ici était vide depuis sept ans, donc ils nous ont fait un bon prix. Nous avons pris tout l’espace disponible.»

La Nougaterie produit 14 saveurs de nougat en plus des meringues, des lunes de miel et du caramel. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

C’est lors de leur passage à l’émission de télé L’Épicerie que La Nougaterie a vraiment pris ses ailes en voyant ses ventes augmenter de 30% dès la diffusion de l’émission. «En général nos clients d’ailleurs au Canada ce sont des gens qui passent à la boutique lorsqu’ils sont ici en vacances. Et on leur donne des cartes. Ils repartent chez eux et comme ils aiment bien nos produits cela fait boule de neige. C’est du bouche-à-oreille», explique Caroline.

La Nougaterie fournit également quelques grossistes et produit environ 40 tonnes par an de ses 14 saveurs de nougat. Selon la copropriétaire, la France est le pays du nougat et le nougat est populaire dans le monde entier, excepté au Canada. «C’est assez particulier à quel point les gens ne connaissent pas ça ici. Il faut leur expliquer comment et avec quoi c’est fait», témoigne-t-elle. «Donc, c’est fait avec une base de blanc d’œuf, du miel, du sucre, des amandes et des pistaches. Nous avons adapté le produit au goût des gens d’ici en créant une texture plus moelleuse qui ressemble à celle de la guimauve. Ensuite on ajoute différents ingrédients pour créer de nouvelles saveurs telles caramel fleur de sel, que nous faisons nous-même, érable, capucino, bleuets et canneberges, ou papaye et gingembre, par exemple.»

Il est possible de commander en ligne sur www.nougateriequebec.com

La Nougaterie est ouverte sept jours sur sept à l’année.

Il est possible pour la clientèle de prendre un café et une bouchée sur place. (Photo Métro Média – Julie Rose Vézina)

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • andré lamothe

    j bonjour quant jurait a l île d Orléans on arrete ces sur moi jail connu le nougat en france en Italie et au Québec des amie qui revenait d Italie mont fait goutter en cadeaux voila ces délicieux une amie qui Habite a l Ille d Orléans ma envoyer votre adresse l île d Orléans voila sur face book ces la belle Sylvie marc-out salutation et ont se voie