Communauté
15:49 11 novembre 2019

Jour du Souvenir – Wendake rend hommage à ses guerriers

(Photo Métro Média – Alain Couillard)
Mary Colins, fille de Delphis Théberge, déposant une couronne de fleurs au nom de la Nation huronne-wendat en compagnie de Sylvain Lévesque (à gauche) et de Konrad Siou. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Guy Deltell en compagnie de son fils Gérard se préparant à déposer une couronne de fleurs au nom du Canada. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)

HISTOIRE. Pour une 4e année consécutive, la communauté de Wendake a rendu hommage le lundi 11 novembre, au mémorial de Wendake, aux soldats qui ont combattu pour la liberté durant la Première et la Deuxième Guerre mondiale en faisant équipe avec l’armée canadienne. On a également salué l’implication militaire de Delphis Théberge, un huron-wendat décédé en 1963.

Le grand chef huron-wendat, Konrad Sioui, a rappelé que les soldats avaient volontairement servi dans différentes unités au côté d’autres Canadiens. «Ils sont devenus une source d’inspiration et un motif d’affirmation pour leur nation comme le major général Jocelyn Paul le plus haut gradé autochtone de l’armée canadienne, qui est natif de Wendake.»

M. Sioui a profité de cet événement solennel pour remercier la famille de Delphis Théberge qui a décidé de léguer au musée de Wendake l’ensemble des artefacts concernant son passé militaire, dont la Médaille de la Bravoure remportée en 1918. Une trentaine de membres de la famille Théberge, dont certains sont venus d’aussi loin que Vancouver, ont assisté à la cérémonie.

«Ayons aujourd’hui une pensée pour tous ceux et celles qui sont en mission loin de leur famille. Rendons hommage à toutes ces braves femmes et ces hommes valeureux.»
Konrad Sioui

Gérard Deltell, député fédéral de Louis-Saint-Laurent, accompagnait son père, Guy Deltell, un vétéran de la Deuxième Guerre mondiale âgé de 96 ans qui a participé à la bataille de la Monte Cassino en Italie et à celle de Provence. «Si nous pouvons vivre aujourd’hui en liberté, c’est grâce à celles et ceux qui ont fait le sacrifice ultime depuis plus de 100 ans. Tous les jours devraient être un 11 novembre parce que tous les jours nous avons le privilège de vivre dans un pays libre.»

Le député Sylvain Lévesque a indiqué que 101 ans après l’armistice, cette journée du 11 novembre permettait de ne pas oublier le sacrifice de nombreux Canadiens, Québécois et membres des Premières nations. «De voir les gens se battre côte à côte pour ce qu’il y a de plus important, c’est-à-dire notre liberté.»

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *