Communauté
14:23 12 septembre 2019

Aéroport de Québec – La culture huronne-wendat mise en lumière

Aéroport de Québec – La culture huronne-wendat mise en lumière
Stéphane Poirier et Konrad Sioui dans ce nouvel espace de l’aéroport de Québec (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Stéphane Poirier a reçu une rame comme cadeau du grand chef Konrad Sioui. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

PATRIMOINE. Le président et chef de la direction de l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec (YQB), Stéphane Poirier, et le grand chef de la Nation huronne-wendat, Konrad Sioui, ont procédé ce matin à l’inauguration de l’Espace Wendake qui représente le Nionwentsïo. Ce nouvel aménagement, installé dans la zone des arrivées internationales, est inspiré de la richesse culturelle huronne-wendat.

«Je suis ému parce que c’est quelque chose que nous avons attendu depuis tellement longtemps. Chaque fois qu’on arrivait à l’aéroport, on voyait le vide et aujourd’hui, cela représente très bien notre culture et nos valeurs.» Konrad Sioui va plus loin en précisant que la mosaïque montre à la communauté internationale que la Nation huronne-wendat est forte et en santé et qu’elle peut s’allier à n’importe quel projet.

«Nous sommes enchantés de pouvoir présenter aux voyageurs internationaux à leur arrivée à Québec un avant-goût de la richesse culturelle huronne-wendat.»
-Konrad Sioui

L’un des deux montages visuels installés dans la zone des arrivées internationales. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Il avoue que c’est la présence visuelle d’autres communautés autochtones dans certains aéroports au pays tel Vancouver, à Calgary, à Toronto et même à Ottawa qui l’a fait réagir. «J’arrivais à Québec et on ne voyait rien sur nous. On a fait que récrimination en espérant qu’un jour être présents. On pouvait lire le mot Bienvenu dans plusieurs langues, mais KWE n’était pas là. Aujourd’hui, c’est une page d’histoire extrêmement importante pour la Capitale nationale.»

Stéphane Poirier précise qu’il est nécessaire d’avoir une représentation de la communauté qui est dans la région de Québec, la Nation huronne-wendat étant une partie prenante importante pour lui. «Ce sont des gens qui proposent des produits touristiques, ils font du commerce et c’est nécessaire de les avoir à l’intérieur de notre communauté. Cela fait partie de notre but de réunir tout le monde de la région de Québec.»

L’emplacement dans la zone des arrivées internationales a été offert gratuitement par la direction de l’aéroport de Québec a commenté M. Poirier.

.

La traditionnelle coupure de ruban en présence de Jean-Yves Duclos, Colombe Bourque, Stéphane Poirier et Konrad Sioui (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Thérèse Elliott St-Onge, présidente (SAHG)

    Tout comme M. Konrad Sioui, nous de la Société aleximontoise d’histoire et de généalogie de Saint-Alexis-des-Monts, sommes touchés par le geste posé, soit l’espace alloué à la culture et à la richesse de la nation huronne-wendat à l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec. C’est notre patrimoine! ils étaient là bien avant nous et il est important d’un faire mémoire….

    Saint-Alexis-des-Monts a comme vocation première le volet touristique et possédons des Auberges d’envergure internationale et nos visiteurs sont avides de connaître l’histoire des premières nations qui ont occupés notre territoire, bien avant nous.

    D’ailleurs en 2021, soit à notre 150è anniversaire de fondation canonique, nous ferons un retour aux sources, soit à notre Abénakis, Magwando qui a fait connaître Saint-Alexis-des-Monts aux richissimes américains, en allant leur vendre de la belle truite mouchetée, et qui sont venus par la suite, s’établir sur notre territoire considérant l’abondance de nos lacs et la richesse de notre faune et de notre flore, en y fondant le Club St.Bernard Fish and Game. C’est une belle page de notre histoire et d’où l’importance de faire un retour aux sources, et de faire connaître à nos nombreux visiteurs, notre richesse culturelle et d’y découvrir plus sur notre région et les débuts de notre histoire, associant les Abénakis qui occupés notre territoire, bien avant nous. Le savoir et le savoir-faire des Abénakis en suivant le rythme des saisons et des lunaisons. Une belle culture à faire connaître et un partenariat gagnant!

    Thérèse Elliott St-Onge, présidente
    Société aleximontoise d’histoire et de généalogie inc. (SAHG)
    Saint-Alexis-des-Monts (Québec) JOK 1V0