Culture
10:02 10 septembre 2019

Société historique de La Haute-Saint-Charles – Un siècle d’histoire dès 1860

Société historique de La Haute-Saint-Charles – Un siècle d’histoire dès 1860
La récolte du foin effectuée à une autre époque. (Photo gracieuseté)

PATRIMOINE. La Société historique de La Haute-Saint-Charles procédera au lancement de son livre: Main dans la main, le vendredi 27 septembre à l’édifice Denis-Giguère. Amorcé en novembre 2017, ce livre de 200 pages rappelle des éléments de l’histoire qui se sont déroulés sur son territoire entre 1860 et 1960.

«Nous avons découvert que ce territoire est occupé depuis très longtemps. Les premières concessions de terre se sont faites à la fin des années 1600 dans les secteurs Loretteville et Saint-Émile. C’est ce que nous avons essayé de faire ressortir aussi», précise Charles Breton-Demeule, initiateur du projet et vice-président de l’organisme.

«On a une photo de la chute Kabir Kouba, qui remonte probablement aux années 1870, qui montre l’évolution du site industriel et nous en avons d’autres qui datent des années 1950.»
– Charles Breton-Demeule

Il avoue que le choix de retenir ou non certains éléments historiques n’a pas été facile parfois. «Il y a des thèmes que nous voulions inscrire dans le livre. Je pense, entre autres, à la villégiature à Lac-Saint-Charles, à Château-d’Eau et à Val-Saint-Michel qui a été très importante sur le territoire.» De plus, soutient-il, l’influence des Premières nations sur l’industrie artisanale a été significative et elle a été la source d’un développement économique tels les mocassins, les raquettes et le cuir.»

La Société historique de La Haute-Saint-Charles a mis en avant-plan les clubs de raquetteurs qui étaient très présents à Loretteville. «Au début du 20e siècle, il y avait de nombreuses compétitions en raquettes organisées dans plusieurs localités du Québec et nous avons trouvé plusieurs photos de cette époque. C’était vraiment impressionnant.» En 1926, il y a eu une fête sportive et des compétiteurs de partout au Québec sont venus en train pour assister à des épreuves à Loretteville.

Travail d’équipe

Ce projet trottait dans la tête de Charles Breton-Demeule depuis plusieurs semaines. «Je l’ai soumis au conseil d’administration et entretemps, nous avons été contactés par les Éditions GID qui nous ont demandé si nous voulions produire un livre sur l’histoire de La Haute-Saint-Charles. Cela a été un heureux hasard pour nous parce que nous avions déjà cette volonté-là.»

Au départ, Mario Lussier (président) et Charles Breton-Demeule ont piloté seuls ce projet, mais son ampleur a nécessité l’apport des autres membres du conseil d’administration. «Tout le monde a fait de la recherche ou rédigé des textes. Certains ont numérisé des photos, visité des personnes âgées ou préparé des affiches puisque c’était un travail collectif.»

Une photo remontant au début du siècle. (Photo gracieuseté)

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Raynald Légaré

    Très beau a découvrir juste a penser la vie dans ce temps la !!!