Communauté
16:26 3 juillet 2019

Voyage autour du monde – Un an d’aventures et de découvertes

Voyage autour du monde – Un an d’aventures et de découvertes
Léa Nadeau, native de Thetford Mines, et Patrick Esculier, de Charlesbourg, entament le jeudi 4 juillet leur voyage d’un an autour du monde avec leurs deux garçons, Téo et Ély. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

AVENTURE. Léa Nadeau et Patrick Esculier et leurs enfants, Ély (2 ans) et Téo (3 ans), quittent le jeudi 4 juillet leur résidence, leur travail, leurs amis et leurs parents pour un périple d’un an autour du monde. Cette aventure pourrait coûter 70 000$ environ.

Habitué de voyager, le couple peaufine depuis un peu plus de deux ans l’idée de plier bagage et de partir à l’aventure pour une longue période. Rencontrée quelques jours avant le départ, Léa Nadeau ne parlait pas de nervosité à ce moment, mais plutôt de fébrilité. «Nous sommes parvenus à louer notre maison et nous devons la laisser le 29 juin. À partir de ce cette date, on va devenir des personnes sans domicile fixe, ce qui nous oblige à vivre chez mon père et le frère de Patrick.»

«La durée dépendra de deux choses, aurons-nous encore envie de voyager au bout d’un an et pouvons-nous poursuivre cette aventure financièrement?»
-Léa Nadeau

Le couple passera la première semaine à Paris avant de prendre la direction de l’Espagne, la Grèce et le Maroc, pour les trois premiers mois. «Ensuite, on sera sorti de la période touristique de ces pays-là. On a sauvé beaucoup d’argent en réservant à l’avance les hotels pour les mois d’août et septembre. Après cela, on va se la jouer de semaine en semaine.»

Patrick Esculier et Léa Nadeau savent pertinemment que cette aventure n’est pas sans risques et tout est fait pour assurer la sécurité des enfants. «Lors d’un récent voyage à Vancouver, on a fait une escapade et Téo s’est cassé le bras en jouant au ballon. Cela nous a rappelé l’importance d’avoir de bonnes assurances voyage. Les enfants ont reçu chacun deux vaccins et nous venons de terminer une autre ronde de vaccination», précise la maman.

Sécurité

Le couple peut compter sur quelques collaborateurs dans cette aventure tels les sacs à dos et un stéripen, un petit appareil ressemblant à un gros marqueur qui permet de stériliser environ 4000 litres d’eau avec des rayons ultraviolets. De plus, de petits sacs de couchage fermés, fabriqués en coton, vont bloquer les punaises de lit, les fourmis, etc. «On va habiter en Asie, c’est humide et ça ne sera pas comme au Québec.»

La globetrotteuse mentionne que voyager en famille avec de jeunes enfants demande une organisation particulière. Leur expertise a incité quelques agences touristiques à communiquer avec le couple afin d’obtenir quelques conseils. «Cela offre aussi certains avantages. Le linge de Téo et Ély est plus petit et il prend moins de place dans les bagages. Les deux garçons mangent moins et ils boivent moins d’eau que nous. Ce sont des besoins de base qu’on ne néglige surtout pas.»

Toute cette aventure sera racontée quotidiennement sur les réseaux sociaux. De plus, la famille restera en contact avec le gouvernement fédéral en précisant régulièrement ses coordonnées et leur numéro de téléphone. «Si un événement majeur se produit à l’endroit où nous sommes, il communique avec nous par texto ou courriel. Des fonctionnaires appellent également les personnes que nous avons inscrites afin de vérifier si tout est correct pour nous.»

Les détails et photos du voyage seront visibles à sparksandbloom.com

Les voyages font partie de la vie du couple depuis quelques années, bien avant l’arrivée des deux garçons. (Photo gracieuseté)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *