Communauté
15:02 3 juillet 2019

Traversée pancanadienne à vélo – Dernier blitz pour Jimmy Pelletier

Traversée pancanadienne à vélo – Dernier blitz pour Jimmy Pelletier
Jimmy Pelletier a été escorté par des policiers de Québec jusqu'au Patro Rac-Amadour le 1er juillet. (Photo gracieuseté)

EXPLOI SPORTIF. Jimmy Pelletier terminera le 10 juillet à Halifax sa traversée du Canada de 7200 km entamée le 7 mai. Il a quitté ce matin le Patro de Lévis qui le mènera jusqu’à Mont-Joli vers Miramichi au Nouveau-Brunswick.

Son arrivée au Patro Roc-Amadour, le 1er juillet, a sonné la fin d’une première étape importante. De nombreux supporteurs sont venus l’encourager et surtout le remercier d’aider financièrement cet organisme par cette traversée pancanadienne. Jusqu’à maintenant 5425 kilomètres ont été vendus sur un total souhaité de 7200 kilomètres.

«Une traversée comme ça c’est physique, mais tout se passe d’abord dans la tête.»
-Jimmy Pelletier

Parmi les événements moins heureux vécus depuis Vancouver, il souligne le départ de deux cyclistes qui l’ont accompagné durant ce voyage. En Ontario, dans le secteur de South Baymouth, les vélos de sa conjointe, Manon Bélanger, et ceux de Michel Dallaire et Jacques Légaré sont entrés en collision. Ce dernier a eu une fracture de la clavicule tandis que Mme Bélanger a subi une commotion cérébrale et une blessure à un genou. Michel Dallaire s’en est sorti avec quelques ecchymoses. «C’est vraiment dommage pour Manon, car c’était le rêve de sa vie de traverser le pays en vélo», de commenter Jimmy Pelletier.

De plus, il indique avoir roulé sur des accotements de routes exécrables dans l’Ouest canadien avec, très souvent, un vent de face. Malgré ses épreuves, il parle d’une expérience exceptionnelle en équipe. «Je tiens à remercier tous les bénévoles qui sont impliqués depuis le début dans cette aventure.»

Site web – www.latraverseeducanada.com

Une aide financière remise au Patro Roc-Amadour. (Photo gracieuseté)

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *