Communauté
09:24 11 juin 2019

Prétentions territoriales – La Nation huronne-wendate ouverte aux discussions

Prétentions territoriales – La Nation huronne-wendate ouverte aux discussions
C’est la signature de cette entente le 16 janvier entre Konrad Sioui et Carolyn Bennett, ministre des Relations Couronne-Autochtones, qui a mené à la création de ce regroupement des Nations abénakises, atikamekw, innues et malécites. (Photo Métro Média – Archives)

RÉACTIONS. Répondant à certains chefs et conseillers de communautés autochtones qui ont fait plusieurs sorties médiatiques le jeudi 6 juin, dirigées notamment contre la Nation huronne-wendat, le grand chef Konrad Sioui affirme que cette action était motivée par le fait que le gouvernement fédéral a conclu un protocole de consultation le 16 janvier à Wendake.

Par voie de communiqué, M. Sioui souligne que les nations Abénakises, Atikamekw, Innues et Malécites, qui s’opposent sévèrement aux prétentions territoriales des Hurons-Wendat, souhaitaient que la Nation huronne-wendat obtienne leur consentement avant de conclure ce protocole en reprochant au gouvernement fédéral de ne pas en avoir fait une exigence. «En disant que nous ne recherchons que l’exclusivité, ils tentent de faire croire que nous ne souhaitons pas partager. En ce sens, nous avons répondu que nous avons toujours partagé, mais il arrive un moment où nous devons prendre soin de protéger notre héritage, nos terres et nos ressources.»

Il affirme que les discussions demeurent ouvertes dans un esprit de respect mutuel. «Chaque Nation est responsable de son territoire. Ici, nous sommes chez nous et comme nos ancêtres l’ont fait avant nous, nous affirmons nos droits issus de traités dans un esprit de coexistence pacifique et d’échanges avec nos voisins.» Konrad Sioui précise être conscient que certaines portions du territoire huron-wendat peuvent faire l’objet de zones de chevauchement avec d’autres communautés.

Sur ce même sujet : Quatre nations autochtones affirment leur autonomie territoriale

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Anonyme

    Tres beau commentaire. Cest le fun de voir que le mot partage entre nation est la.

  • Dominique Lainé

    Commencer donc par mettre des LETTRES MAJUSCULES au Nom de ces Nations….. Innus, Abénskis, Atikamekw et Malécites……. La seule chose qu’ils peuvent nous reprocher à nous Les Wendats se sont d’y avoir pensé en premier!