L'Actuel
10:49 5 juin 2019

Fin de saison endiablée pour les scouts de Val-Bélair

Fin de saison endiablée pour les scouts de Val-Bélair
Les participants de la descente de tacos. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

COURSES. Le 156e groupe scout de Sainte-Anne-de-Val-Bélair organisait une course de tacots dans la côte de la Maison Belle-Eau le lundi 3 juin. Cet événement sonnait la fin d’une première année d’activités de la saison 2018-2019 qui a débuté le 10 septembre.

Pierre-André Bilodeau, animateur, et l’équipe gagnante du trophée du meilleur temps de la descente en équipe des «J»: Jérémy Potvin, Jérémy Sirois, Justin Courtois et Miguel Bilodeau. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Les 25 participants ont collaboré à la création des sept tacots qui composent cette compétition amicale de vitesse. Muni d’un casque de protection obligatoire, chacun des pilotes a tenté de franchir la ligne d’arrivée sans encombre et sans ecchymose. Animateur et responsable de cette activité, Pierre-André Bilodeau était visiblement très heureux de l’implication des adolescents.

Il a précisé que cette formation est née de la fusion des 156e et 123e groupes scouts de Val-Bélair afin d’en assurer la survie en raison du manque de bénévoles. Secondé des animatrices et parents Julie Duplantie et Isabelle Rousseau, Pierre-André Bilodeau a soumis l’idée l’an dernier de repartir à zéro. «Lorsqu’on a lancé le processus des inscriptions, on pensait recevoir une dizaine de personnes composées de nos enfants et de leurs amis. Finalement, on s’est rendu compte que la branche adolescente du scoutisme était toujours là avec 25 inscriptions.»

«On peut se libérer de notre numérique, mais on reste présent quand même, car on se documente et on fait des recherches. On leur offre un esprit d’équipe.»
-Pierre-André Bilodeau

Pour pallier au manque de bénévoles, la direction a décidé de revenir à la base du mouvement scout. «Il y avait la branche des aventuriers, qui regroupe les 12-18 ans, qui est la première créée par le fondateur Baden Powell. Cela nous a permis d’être sélectionnés, par le district scout de Québec, comme étant l’unité qui a augmenté de 50% le nombre de ses membres.»

Un travail en équipe

Une perte de contrôle qui s’est avérée heureusement sans gravité. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Le groupe de Val-Bélair étant installé à la Maison Belle-Eau depuis quelques années, Pierre-André Bilodeau confie que tous les projets sont gérés par les aventuriers. «Nous, on a fait trois camps cette année et ce sont les jeunes qui les ont préparés. Il y a les sous-groupes nourriture, matériel et thématique. On est là pour chapeauter ces projets et assurer tout l’aspect sécuritaire.»

D’ailleurs, le camp d’été se déroulera au parc aventures du Cap Jaseux à Saint-Fulgence, près de la rivière Saguenay. «On fera du kayak, une activité d’arbre en arbre la nuit et de l’escalade de murs rocheux sécurisée», ajoute l’animateur. «Ce sont de beaux projets parce que ces ados, qui sont bien accrochés à leurs technologies, hé bien, ont leur offre une autre façon de se dépasser et de se réunir», a conclu Pierre-André Bilodeau.

En préparation du départ. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Pierre-André Bilodeau, animateur. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)
Un moment de repos avant la descente. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Prête pour le départ. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
Un système de freins original. (Photo Métro Média – Alain Couillard)
(Photo Métro Média – Alain Couillard)

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Jeanne , la maman d’Akéla

    WoW! Trrès belle course de tacots. Je vous félicite pour votre belle participation. Chers jeunes prenez le temps de vivre ces beaux moments et de de vous graver des souvenirs indélibiles.