L'Actuel
09:38 28 mai 2019

Sauver des espèces animales dès le primaire

Sauver des espèces animales dès le primaire
L'enseignante Maggie Tremblay en compagnie de quelques-uns de ses élèves. (Photo Métro Média - Alain Couillard)

ENVIRONNEMENT. Sensibilisés aux changements climatiques et aux dangers de disparition de certaines espèces animales, 25 élèves de 4e année de l’École La Myriade du quartier Val-Bélair ont publié un recueil d’histoire et mis en vente un sac réutilisable pour financier des organismes luttant pour la survie d’animaux. Ces jeunes auteurs ont profité de l’occasion pour prodiguer quelques conseils afin de protéger 25 animaux qu’ils ont choisis.

Ces initiatives ont été appuyées financièrement par le projet éducatif Hémisphère et la Ville de Québec, qui ont déboursé un montant total de 1800$ représentant les coûts engendrés. L’enseignante responsable, Maggie Tremblay, avait en tête cette idée depuis un an. «On voit des photos d’ours polaires amaigris et les enfants posent beaucoup de questions sur la disparition de certains animaux et d’autres qui sont en danger. Parfois, les activités humaines ont des impacts sur la vie et l’environnement de ces espèces animales.»

Xavier Bilodeau a beaucoup apprécié cette expérience. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Xavier Bilodeau a beaucoup apprécié cette expérience. «Savoir que des animaux sont en danger, ça fait un petit quelque chose. Il fallait aussi proposer des moyens pour les aider. Moi, j’ai écrit sur la baleine boréale qui meurt souvent après avoir mangé du plastique dans l’eau.» Son implication lui donne espoir afin de protéger ces animaux en espérant que le public soit davantage sensibilisé. «Avec la vente du recueil et du sac, ça peut aider ces animaux en danger. J’ai vraiment aimé ça.»

Ces deux projets ont été réalisés en parallèle durant les cours d’art plastique, entre les mois de novembre à la fin du mois d’avril, les élèves ont été invités à écrire un récit qui se terminait par une suggestion pour sauver l’espèce. «Chacun des élèves a dessiné son animal à l’encre de Chine afin d’illustrer les 75 recueils et les 50 sacs mis en vente. Tout l’argent, provenant de la vente, est remis à l’organisme WWF Canada qui vient en aide aux animaux en danger», a indiqué Maggie Tremblay.

L’Union internationale pour la conservation de la nature indique qu’en 2017, 25 821 espèces étaient menacées sur les 91 523 étudiées. Elle précise que 1 562 663 espèces ont été identifiées, dont 5416 mammifères, 16 000 champignons, 29 300 poissons, 287 655 plantes et 950 000 insectes.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *