L'Actuel
12:51 18 mai 2019

Chapitre BACA – Des enfants victimes d’abus sous les ailes de motards

Chapitre BACA – Des enfants victimes d’abus sous les ailes de motards
Quelques membres de BACA. La campagne de sensibilisation et levée de fonds. (Photo Métro Média - Alain Couillard)

FAMILLE. Le groupe de motards international BACA (Bikers Against Child Abuse), installé à Québec depuis un peu plus d’un an, tient aujourd’hui une campagne de financement pour créer un environnement plus sécuritaire afin de redonner confiance aux enfants victimes d’abus de toutes sortes.

Ce sont les parents ou les tuteurs légaux d’un enfant qui peuvent entrer en contact avec l’organisation note Walther, président de la section Québec créée en 2017. À la suite à ce premier appel, deux représentants de l’association se déplacent pour une première rencontre avec l’enfant et les parents ou les tuteurs légaux. «L’enfant se choisit par la suite un surnom et on lui remet une veste et il fait partie du club.» Deux membres du groupe deviennent disponibles pour l’enfant, 24 heures par jour, 365 jours par an.

«Aucun enfant ne mérite de vivre dans la peur»
-Walther, président

Par mesure de sécurité, l’association ne précise pas le nombre d’enfants sous son aile, ni le nombre de ses membres.

Par mesure de sécurité, l’association ne précise pas le nombre d’enfants sous son aile ni celui de ses membres. Cette association a été fondée en Utah, aux États-Unis, il y a 24 ans par John Paul Lilly, un travailleur social clinicien qui cumulait à ce moment plus de 20 ans de pratique consacrée aux traitements des enfants victimes d’abus. Ce 1er BACA, composé de quelques individus, a pris sous ses ailes un enfant du secteur victime d’abus. «Voyant le résultat, ils ont décidé de fonder officiellement BACA», précise Walther.

Avant de devenir membre, tout adhérant doit avoir 18 ans, posséder une moto et suivre une formation de plus de 30 heures sur les différentes méthodes d’intervention envers les enfants. «Tous les membres doivent passer une enquête de sécurité pour s’assurer qu’il n’y a pas d’antécédent envers les femmes et les enfants. Quelqu’un qui n’a pas payé sa pension alimentaire ne peut pas faire partie de l’organisation.»

On dénombre plus de 300 chapitres, répartis dans 13 pays, dont plus d’une vingtaine au pays et un à Montréal.

BACA chapitre de Québec – 418-580-2131

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *