Communauté
11:14 14 mai 2019

L’autisme expliqué à tous, volume 2

L’autisme expliqué à tous, volume 2
Photo: (Photo Métro Média - Perrine Gruson)Lise St-Charles et Brigitte Harrisson dans un bureau du Centre SACCADE.

L’estime de soi et l’autisme

LECTURE. Avec leur premier livre devenu un succès mondial, Brigitte Harrison et Lise St-Charles ont voulu expliquer les mécanismes autistiques aux non-autistes pour une meilleure compréhension de ce trouble neurodéveloppemental. Leur deuxième ouvrage, L’estime de soi et l’autisme se penche davantage sur la personne autiste et ses besoins.

Le succès de L’autisme expliqué aux non-autistes a été si retentissant qu’il a été traduit dans plusieurs langues. La force de l’ouvrage destiné à tous réside dans le fait qu’il a été écrit par trois voix différentes avec une adulte autiste (Brigitte Harrisson), une spécialiste dans le domaine (Lise St-Charles) et les anecdotes d’une mère d’un garçon autiste (la romancière Kim Thúy). Le but était de démystifier l’autisme et de mieux comprendre ces adultes et enfants dont les comportements sont parfois dérangeants parce qu’ils sont mal compris. Leur 2e ouvrage exploite un autre aspect, davantage centré sur la personnalité de l’individu autiste.

L’autisme: pas un problème de comportement

Puisque l’autisme est un trouble neurodéveloppemental et une condition, il faut le traiter comme tel pour répondre aux besoins de ces personnes. C’est ce qu’explique Brigitte Harrisson, qui compare souvent l’autisme à la surdité. «C’est l’histoire des sourds qui se répète», a l’impression celle qui a été travailleuse sociale dans le réseau public.

À LIRE AUSSI: L’importance de la connaissance pour mieux comprendre l’autisme

Pourquoi autant de différences chez deux personnes autistes? «Il y a différents niveaux chez les autistes, mais il y a un tronc commun. L’ascenseur s’est arrêté plus tôt ou moins tôt dans le développement de ce tronc commun», explique Brigitte Harrisson.

À la fine pointe de l’expertise en autisme

Mesdames Harrisson et St-Charles ont fondé en 2006 le Centre d’expertise en autisme SACCADE puisqu’elles ont réalisé à quel point leurs deux approches étaient complémentaires, l’une de l’extérieur, comme professionnelle de la santé et l’autre de l’intérieur, en tant qu’autiste et travailleuse sociale.

Actuellement, le centre SACCADE, situé dans Lebourgneuf, fait partie du réseau privé et ses deux fondatrices ont conscience que seuls les gens qui en ont minimalement les moyens peuvent bénéficier de leurs services.

Selon elles, le réseau public s’affaire surtout à traiter l’autisme de façon comportementale, ce qui ne règle pas le bobo mais fait juste mettre un pansement dessus. «C’est comme gérer les comportements inadéquats d’une personne sourde, ça ne vient pas régler le problème à la source», illustre Mme Harrisson.

Si les comportements difficiles découlent de besoins non satisfaits chez les personnes autistes, le centre SACCADE possède son système pour évaluer leurs besoins non comblés selon leur structure neuronale. Leur système d’évaluation n’est donc pas basé sur les besoins spécifiques de problèmes de communication, d’habiletés sociales, de comportements stéréotypés ou de sensorialité comme le fait le système public, selon les auteures.

L’estime de soi et l’autisme est écrit sur le même modèle que leur premier livre. Ponctué d’anecdotes de Kim Thúy, d’explications de Lise St-Charles et de tranches de vie de Brigitte Harrisson, l’ouvrage se veut facile à lire et poursuit le travail de vulgarisation de l’autisme.

 

 

 

 

 

Commentaires 2

Répondre à MAYORGAS Solange Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • MAYORGAS Solange

    Bonjour J’ai voulu commander ce livre chez mon Libraire à Albertville en Savoie : impossible.
    Où puis-je le commander ? Merci de votre réponse. Cordialement

  • olivier S

    Bonjour, ce livre ne semble pas encore disponible en France, auriez-vous l’indication de son ISBN pour pouvoir le commander ?