L'Actuel
09:42 19 mai 2019

Opéra MD – Seul bloc opératoire privé à Québec

Opéra MD – Seul bloc opératoire privé à Québec
La clinique propose des chirurgies d’un jour depuis l’automne 2017. (Photo gracieuseté)

SANTÉ. Le Dr Daniel Lapointe, propriétaire du seul bloc opératoire privé de chirurgie d’un jour de la ville de Québec, ouvert en novembre 2017 et installé dans le secteur Lebourgneuf, propose deux des quatre installations chirurgicales aux patients et médecins de la grande région de Québec. Il souhaite également que la clinique joigne le projet pilote du ministère de la Santé et des Services sociaux qui associe depuis des années deux cliniques privées de Montréal.

Le Dr Daniel Lapointe croit en l’avenir du partenariat public-privé en santé. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Au Québec, la collaboration entre les services publics et privés existe dans certains secteurs, notamment chez les dentistes, où aucune clinique dentaire n’appartient au gouvernement, et en radiologie. «La plupart des cliniques familiales sont de gestion privée», souligne le Dr Lapointe.

«Je voulais construire quelque chose qui n’était pas dépendant des fonds publics pour démarrer, mais c’est certain qu’on peut aider la population.»
-Dr Daniel Lapointe

Le porte-parole de la clinique Opéra MD précise qu’actuellement, un médecin reçoit une somme pour un acte réalisé à l’hôpital et un 2e montant pour couvrir ses frais de cabinet. Il signale qu’un partenariat public-privé pour l’utilisation de blocs opératoires existe depuis des années aux cliniques médicales RocklandMD et DIX30. «On peut aussi s’associer rapidement à un projet pilote similaire avec le gouvernement», assure-t-il.

Le Dr Lapointe reconnaît une certaine résistance à l’arrivée des blocs opératoires privés. «Ça prend une volonté du ministère, des hôpitaux de Québec et des chirurgiens pour que cela fonctionne.» Actuellement, les entreprises, contrairement aux particuliers, peuvent profiter des services médicaux privés des blocs opératoires pour leurs employés blessés ou nécessitant une intervention chirurgicale d’une journée.

Répondre à un besoin

Anesthésiste dans le système public au CHUL, le Dr Daniel Lapointe a appris en 2016 qu’un édifice regroupant plusieurs services médicaux était en construction sur le boulevard Lebourgneuf. «Des praticiens s’étaient informés afin qu’on ajoute un bloc opératoire privé. C’est venu à mes oreilles et je me suis impliqué là-dedans.»

S’est joint au projet un groupe de dentistes de Québec spécialisé en pédiatrie à la condition que les enfants puissent se faire endormir dans le bloc opératoire. «Il y a eu la collaboration de certains chirurgiens qui opèrent des militaires de la base Valcartier qui ont accepté de sortir ces personnes des listes d’attente du public.»

Le Dr Lapointe indique qu’au départ, deux salles d’opération étaient prévues. «On s’est vite rendu compte que cela ne suffirait pas et qu’il n’y avait pas de place pour de l’expansion.» La construction de quatre blocs opératoires est devenue évidente. Pour le moment, indique le porte-parole, le taux d’utilisation de ces salles représente environ 50%.

L’une des quatre salles d’opération. (Photo gracieuseté)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *