Actualités
14:19 10 mai 2019

Eau contaminée par le sel de déglaçage à Val-Bélair – Une facture salée pour cinq propriétaires

Eau contaminée par le sel de déglaçage à Val-Bélair – Une facture salée pour cinq propriétaires
Du sable était utilisé avant 2014 pour assurer une bonne adhérence sur la route en hiver. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

SANTÉ PUBLIQUE. Dix résidents des rues Jade et Monseigneur-Cook dans le quartier Val-Bélair, dont certains se battent depuis plus de quatre ans pour prouver que la Ville de Québec est responsable de la contamination de leur puits artésien par du sel déglaçant, sauront, le 3 juin, si la facture liée au raccordement au réseau d’aqueduc de la Ville leur sera acheminée ou non.

Acculés au pied du mur et n’ayant plus aucun autre moyen pour leur permettre de vivre sans eau potable, cinq des dix propriétaires ont accepté d’être reliés au réseau d’aqueduc de la Ville de Québec. «Quatre ont reçu une facture de 32,000$ et le 5e doit payer 42,000$.» Le président de l’arrondissement de La Haute-Saint-Charles, Raymond Dion, trouve inconcevable cette façon d’agir de la Ville de Québec.

«J’ai déposé récemment un avis de proposition. Le comité exécutif va rendre sa décision le 3 juin dans ces dossiers.»
-Raymond Dion

Le conseiller municipal souligne que le taux très élevé de sel dans l’eau a causé plusieurs problèmes importants. «Il y a en eu tellement que certains propriétaires ont dû changer toute la tuyauterie et racheter des appareils ménager. J’ai fait une proposition pour que tous ces résidents soient raccordés gratuitement, car plusieurs avaient une épée de Damoclès au-dessus de leur tête. L’eau était devenue impropre à la consommation et ils n’avaient aucun autre choix que de se brancher sur le réseau de la Ville.»

Le sel déglaçant est utilisé dans ce secteur depuis 2014 comparativement au sable avant cette période. Dès le printemps 2015, certains résidents avaient remarqué un changement dans l’apparence de l’eau, dont des traces blanches laissées par l’eau après avoir lavé leur véhicule.

Les propriétaires de maisons sur la rue Jade sont touchés par ce problème d’eau contaminée. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *