Communauté
15:03 8 mai 2019

École secondaire Neufchâtel – Six élèves rénovent le café étudiant

École secondaire Neufchâtel – Six élèves rénovent le café étudiant
De gauche à droite, Jeanne Dufresne, Marieanne Fournier, Charlie Fafard, Catherine Beaudry, Amy Corneau, Charlotte Mantha et Sofia Hfaiedh affichant le nouveau nom du café étudiant. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

PROJET. Six élèves de secondaire 3 de l’École secondaire Neufchâtel, inscrites au programme d’éducation intermédiaire (PEI), devaient créer une entreprise et s’impliquer dans un projet communautaire. Éco-Réno a servi de prétexte pour rénover le café étudiant, inauguré le mardi 7 mai. Une opération qui n’a pas été de tout repos.

Une vue du local avant sa transformation. (Photo gracieuseté)

Jeanne Dufresne, membre d’Éco-Réno, précise qu’elle était venue faire du bénévolat avant la rentrée scolaire. «Je suis passée par le café étudiant et là j’ai vu qu’il n’était vraiment pas très beau.» Catherine Beaudry, animatrice de vie spirituelle et d’engagement communautaire, cherchait un moyen pour améliorer l’intérieur de cet espace réservé aux élèves. «Jeanne s’est assise et elle m’a vue en train de tout déplacer. C’est là qu’elle m’a raconté son projet qui consistait à rénover la coop avec ses amies, mais finalement, elle a choisi le café étudiant.»

«On pourra dire qu’on a participé à la rénovation du café étudiant et qu’on laisse quand même une trace dans l’école.»
-Amy Corneau

La jeune entreprise étant composée d’Amy Corneau, Charlie Fafard, Charlotte Matha, Jeanne Dufresne, Marieanne Fournier et Sofia Hfaiedh, le groupe s’est lancé dans cette aventure sans compter les heures. «Au début février, on est venues peinturer les tables durant les journées pédagogiques, on s’est réunies plusieurs fois durant les fins de semaine et on a souvent dépassé nos heures régulières à l’école», indique Jeanne Dufresne. De plus, des élèves en formation professionnelle réparatoire au travail (CFPT) ont repeint les 70 chaises, du 24 au 26 avril.

Les six participantes conviennent toutes que cette expérience a été très positive dans l’ensemble et que les épreuves les ont rapprochées. Marianne Fournier, déclare, en souriant, avoir vécu certaines prises de bec. «C’est souvent arrivé qu’on discutait fort. Parfois, c’était parce que cela n’allait pas assez vite ou qu’on ne savait plus trop quoi faire.» Lors de la période des Fêtes, plus personne ne croyait que ce projet pouvait se réaliser avant la fin de la présente année scolaire.

En mars, les démarches pour trouver du financement ont finalement permis d’amasser un total de 2900$, une somme qui a été entièrement utilisée pour ces rénovations. Jeanne Dufresne avoue que les membres de cette compagnie ont traversé des moments difficiles ces dernières semaines. «On est vraiment fières d’avoir réussi. Ça en valait la peine.»

Les membres d’Éco-Réno ont profité d’une visite du maire Régis Labeaume, invité comme conférencier il y a quelques semaines et ancien élève de cette école secondaire, pour présenter leur projet.

Une partie du café étudiant, l’Oasis. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *