Communauté
15:36 24 avril 2019

Du théâtre pour combler la retraite

Du théâtre pour combler la retraite
Les membres de la troupe de théâtre de l’atelier en théâtre à l'Aide à la communauté et services à domicile de Loretteville. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

HUMOUR. Une dizaine de personnes, âgées entre 57 et 84 ans, ont mis près de sept mois pour répéter une pièce de théâtre, créée par Marie-Andrée Lebrun responsable de l’atelier en théâtre à l’Aide à la communauté et services à domicile de Loretteville. Cette comédie, dont l’intrigue se déroule à l’urgence, met en relief la vieillesse, la maladie et la solitude enrobées de quelques situations cocasses pour lesquelles il vaut mieux en rire qu’en pleurer.

À l‘exception de l’auteure, aucun des participants n’avait d’expérience en théâtre ni sur la scène. Soulignant avoir pris sa retraite l’an dernier, Marie-Andrée Lebrun cherchait un moyen de s’impliquer dans la communauté. «Comme j’ai fait du théâtre pendant 10 ans, je me suis dit que j’allais proposer du théâtre à nos aînés.» Elle a alors adapté sa pièce aux personnes qui avaient démontré un intérêt dont cinq personnes avaient plus de 75 ans.

«L’idée était de permettre à des personnes de faire du théâtre. Une chose dont certaines avaient rêvé toute leur vie, mais qu’elles n’avaient jamais osé faire.»
-Marie-Andrée Lebrun

Carmen Linteau, fière de ses 81 ans, ne pensait jamais faire du théâtre dans sa vie. Carmen Lachance se souvient qu’elle en rêvait toute petite. «Moi, je voulais être comédienne, mais la vie se charge de trop nous occuper et je n’avais jamais l’occasion pour en faire. Là, je suis tellement contente.» Nicole Rémillard abonde dans le même sens. «Il y avait des places de disponibles et on m’en a proposé une. Je suis allé voir et finalement j’ai aimé ça. Il paraît que je suis comique.»

Tous les comédiens affirment avoir bien du plaisir à socialiser dans cet univers théâtral. «Tu travailles toute une vie et des fous rires tu en as un par mois», souligne Ginette Chassé. «Et là, on a notre quota», ajoute Nicole Rémillard. Ginette Chassé fait également partie de l’équipe comme technicienne de son et souffleuse (qui souffle le texte aux acteurs ayant un trou de mémoire).

Contexte

Cette comédie présente diverses situations vécues par les personnes âgées de plus de 55 ans où tout est prétexte à s’amuser. «En fait, c’est la Journée des aînés, qui n’existe pas en réalité. Les personnes viennent rencontrer leur médecin pour leurs petits bobos et il y a plein de moments cocasses.» Tous les clichés de l’urgence sont là. «On a même une personne qui vient y passer son temps tout simplement», précise Carmelle Nadeau.

Marie-Andrée Lebrun indique avoir pris tout l’été dernier pour peaufiner la rédaction de cette pièce qui dure 45 minutes environ. Elle a été présentée aujourd’hui et elle le sera le samedi 27 avril au centre communautaire de Loretteville. D’autres représentations sont prévues dans les résidences Saint-Philippe (3 mai), les Jardins de la Noblesse (8 mai) et Sainte-Geneviève (14 mai).

Commentaires 4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Lise Morin

    Je trouve que c’est une très bonne idée d’impliquer les personnes retraitées. J’ai déjà monté une pièce de théâtre dans une résidence pour ainé et les participants et les autres résidents avaient beaucoup aimé l’expérience.
    Est-il possible que vous présentiez votre pièce dans notre résidence pour personne âgée à l’automne?
    quel en serait le coût? Je fais partie du CA des Jardins Saint-Sacrement, 1300, rue Garnier à Québec

  • Jocelyn Faucher

    J’ai adoré cette pièce de théâtre. Un sens de l’humour bien placé, j’ai beaucoup rit. J’aimerais bien la revoir cette pièce. Est-ce que vous prévoyez faire d’autres représentations bientôt. Si oui je veux être au courant. Merci, c’est remarquable que des gens retraités se prête a des comédies pour mettre un peu de chalenge dans leurs activités.

    • Ginette

      On te tiendra informée Jocelyn. Merci 😊