L'Actuel
15:46 16 avril 2019

Nage synchronisée – L’argent pour deux athlètes de Québec

Nage synchronisée – L’argent pour deux athlètes de Québec
Les deux nageuses en action. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

NATATION. Les nageuses Raphaëlle Plante et Shirine Gauvin, du club Québec Excellence Synchro, ont été sélectionnées pour les Jeux du Canada, qui se sont déroulés du 15 février au 3 mars à Red Deer en Alberta. Elles sont revenues enchantées de cette première expérience nationale.

Formé d’une fusion de tous les clubs de nage synchronisée de la ville de Québec il y a quelques années, le club Québec Excellence Synchro accueille les groupes d’âge à partir de quatre ans. L’une des entraîneures du club, Geneviène Mercier, indique que d’anciens membres ont fait carrière dans cette discipline sportive au niveau provincial, national et international. Lyne Beaumont, Marie-Pier Boudreau Gagnon, Élise Marcotte et Valérie Welsh, toutes d’anciennes membres du club, ont eu le privilège de participer un jour aux Jeux olympiques. «Chaque année, nous avons des jeunes qui sont inscrites aux équipes nationales», rappelle Mme Mercier.

Le programme sport-étude permet à Raphaëlle Plante et Shirine Gauvin de s’entraîner au moins 24 heures du lundi au vendredi. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Toutes deux âgées de 16 ans, Raphaëlle Plante, de Val-Bélair, pratique la nage synchronisée depuis huit ans. C’est une amie qui lui a fait découvrir cette discipline sportive. «J’ai aimé ça et j’ai vite pris goût aux compétitions.» Elle raconte que chaque fois que le niveau de difficulté augmente cela lui donne l’énergie nécessaire pour s’améliorer. «Les routines sont plus difficiles et plus longues et on a mal aux muscles plus souvent.» L’adolescente ajoute que sa récente participation aux Jeux du Canada a été un moment exceptionnel pour elle.

Plus jeune, Shirine Gauvin adorait aller chercher des anneaux dans le fond de la piscine. «Ma mère a décidé de m’inscrire en nage synchronisée et j’ai eu la piqûre et cela fait déjà 10 ans.» Comme sa coéquipière Raphaëlle Plante, elle raconte que le niveau de difficulté des compétitions a augmenté au fil des ans jusqu’à lui permettre de participer aux récents Jeux du Canada. «Nous avons terminé deuxième en équipe.» Les deux athlètes ont été sélectionnées pour représenter la province, lors de ces jeux canadiens, et elles ont remporté la finale de la classe B.

Compétitions

Le congé scolaire, qui s’étale de la fin juin au début septembre permet de souffler un peu durant l’été. «Des fois, nous participons à des compétitions provinciales. L’été dernier, on s’entraînait durant les fins de semaine avec l’équipe à Montréal en préparation des Jeux du Canada. Ça demandait beaucoup de rigueur et nous y sommes parvenues», commente Shirine Gauvin. Les frais de transport par autobus vers la métropole étaient assumés par la Fédération de nage synchronisée.

Mélanie Beaudoin, relationniste du club de nage synchronisée, ajoute qu’après un long processus de sélection, Raphaëlle et Shirine ont réussi à faire valoir leur talent, leur discipline et leur attitude. Au combiné des deux finales, le duo a réussi la quatrième meilleure performance de la compétition.

Raphaëlle Plante, leur entraîneure Geneviène Mercier et Shirine Gauvin. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *