L'Actuel
15:41 14 avril 2019

800 000$ de la Fondation Lucie et André Chagnon

800 000$ de la Fondation Lucie et André Chagnon
L’annonce a réjoui tous les intervenants et bénévoles du milieu. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

AIDE FINANCIÈRE. La Table de concertation Duberger-Les Saules obtient une aide de 795 000$ de la Fondation Lucie et André Chagnon afin de créer un environnement favorable à la lutte contre la pauvreté. Près de 85% de ce montant, réparti sur trois ans, servira à payer le salaire d’intervenants communautaires du milieu.

Il y a près de deux ans, la table de concertation locale avait lancé une vaste consultation afin d’implanter un plan intégré de développement de la communauté et d’améliorer les milieux de vie inclusifs et intergénérationnels dans les secteurs Duberger Sud et du Buisson plus touchés par la défavorisation sociale et matérielle.

Kaven St-Pierre, coordonnateur de la table de concertation, précise qu’une partie du montant reçu (7%) servira pour des projets parce que la majorité des fonds pour projets provient de d’autres sources de financement. Une autre partie (5%) sera englobée par les frais d’administration et de gestion. Le reste (3%) ira au comité des loisirs pour l’achat des fournitures de bureau, etc. «Nous allons nous coller aux besoins de chaque quartier, car tout évolue tellement rapidement.» Il espère que le montant sera reconduit au bout de trois ans.

«Les ressources humaines sont le maillon qui met en contact les partenaires et s’assurent de faire avancer les projets afin qu’ils soient réalisés.»
Kaven St-Pierre

Beaucoup de changements ont marqué chacun des quartiers. «Il y a deux ans et demi, le Centre communautaire Duberger était géré par une autre entité et l’organisation d’activités communautaires était difficile. La Ville en a repris la gestion et maintenant, nous pouvons utiliser les locaux gratuitement.» Le comité de la table communautaire travaille aussi pour développer une programmation d’activités.

Développement communautaire

En plus d’assurer un emploi aux organisateurs communautaires, les partenaires comptent mettre en place une large programmation d’activités et de services répondant aux besoins et aux intérêts des citoyens. On souhaite favoriser la participation citoyenne à tous les niveaux dans ses démarches, rappelle le coordonnateur.

Éric Genest, responsable des relations avec les communautés pour le CIUSSS de la Capitale nationale, reconnaît que cette aide ciblera les secteurs Duberger Sud et du Buisson afin d’améliorer les conditions de vie des résidents. Un plan de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale est présentement mis en place. «Une approche de proximité est déployée et une quinzaine d’organisations sont à l’œuvre afin de favoriser l’inclusion sociale et d’améliorer l’accès à des logements abordables et au service de santé.»

Charlotte Maltais, qui habite du Buisson depuis 46 ans, déplore que ce secteur, qui compte 5700 résidents, ait été mis de côté depuis trop longtemps. «Beaucoup d’entre eux proviennent de l’immigration et plusieurs ne possèdent pas de véhicule. La population est vieillissante et l’on retrouve aussi beaucoup de jeunes familles. C’est un secteur qui se mobilise depuis 20 ans et lorsque les croient en quelque chose, tout est possible.»

Kaven St-Pierre rappelle que ce partenariat permet aux associés de la Table de concertation d’avoir les ressources nécessaires afin d’orchestrer le développement de milieux de vie à même des secteurs du quartier fortement défavorisés, et incite la participation sociale à tous les niveaux.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *