Communaute
11:52 3 avril 2019

Formation de militaires en Ukraine

Formation de militaires en Ukraine
Le lieutenant-colonel Frédéric Côté. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

MISSION. Un contingent de 113 militaires, formé principalement de membres du 5e groupe-brigade mécanisés et d’unités réparties au travers le Canada, prend la direction de l’Ukraine aujourd’hui. Pour ce groupe, il s’agit d’une mission de formation et de perfectionnement de sept mois afin de joindre éventuellement l’OTAN en 2020 ou 2022.

Stéphanie Labossière, membre du 3e bataillon du Royal 22e régiment, est entourée de sa famille, Gilles Hamel et de son fils Jake. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Stéphanie Labossière, qui relève de la base militaire de Gagetown au Nouveau-Brunswick, en est à sa première mission. Mariée à Gilles Hamel, un militaire de carrière qui a habité une vingtaine d’années à Val-Bélair, elle souligne avoir demandé à participer à cette mission comme technicienne en imagerie. Habituée à voir son conjoint partir pour des missions variant de quelques semaines à quelques mois, cette fois, c’est la situation inverse qui se présente.

«C’est certain que cela me fait un pincement au cœur surtout pour mon fils Jake âgé de 10 ans.» Elle avoue avoir bien discuté avec lui qui voit sa mère quitter le pays pour une longue période. «J’ai essayé de lui en parler tous les jours pour lui montrer ce que c’est là-bas et lui montrer tous les côtés positifs.» Lors de son congé d’une quinzaine de jours, prévu autour du 3e ou du 4e mois de sa mission, toute la famille se retrouvera en Écosse.

Pour sa part, Jake ne s’en cache pas, il s’ennuiera de sa mère. Il pense aller au camp de jour, se baigner, voir ses grands-parents et profiter du temps avec son père.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *