Actualites
12:19 22 mars 2019

Le RTC inspecte d’urgence 81 véhicules

Le RTC inspecte d’urgence 81 véhicules
Martin Labbé (directeur des opérations), Alain Mercier et Sony Côté (chef planification et ingénierie de la maintenance.) (Photo Métro Média – Alain Couillard)

SECURITÉ. Un avis d’inspection mécanique émis hier par le fabricant Nova Bus, concernant une possible défaillance d’un connecteur qui alimente le système de servo-direction assisté, a forcé la direction du Réseau de transport de la Capitale (RTC) à retirer temporairement, et par mesure préventive, 81 autobus hybrides articulés et standards (40 pieds) de la route ce matin.

L’heure de pointe a été particulièrement difficile pour un bon nombre d’usagers du transport en commun à Québec. Le directeur général, Alain Mercier, indique que le RTC anticipait d’importants problèmes. «Il n’y a eu que 40 départs sur les 1150 effectués durant la période de pointe qui ont été annulés. Le personnel a travaillé fort la nuit dernière pour vérifier tous les véhicules achetés entre 2015 et 2017 et ciblés par l’avis d’inspection mécanique. Nous avons utilisé tous les moyens mis à notre disposition pour informer les clients des circuits qui étaient impactés par cette situation surtout pour les délais qui étaient engendrés.»

Il indique que le manufacturier avait fourni une procédure afin de vérifier l’intégralité du système. Du nombre, précise le directeur général, 28 véhicules n’ont pas été autorisés à prendre la route ce matin.

«Les clients ont accès à l’information en temps réel sur la situation avant d’attendre le véhicule.»
-Alain Mercier

Le RTC annonçait, vers 9 h 30, que tous les départs étaient effectués selon l’horaire prévu, la priorité étant de maintenir une offre de services maximale sur l’ensemble du réseau. On notait également, ce matin, que les parcours Métrobus étaient maintenus, mais que l’accessibilité pour les personnes en fauteuil roulant ne pouvait pas être garantie puisque certains départs étaient effectués par des véhicules standards (40 pieds) plutôt que des autobus articulés (60 pieds). De plus, certains départs eXpress et leBus ont été annulés.

Solutions

Le directeur général croit que tous les véhicules non conformes seront remis en service au plus tard d’ici une semaine. Il ajoute que toutes les pièces nécessaires à la réparation sont fournies sans frais par le fabricant. «Nous sommes aussi en attente d’une modification permanente du manufacturier afin d’éviter qu’une telle situation ne se reproduise.»

D’autre part, le RTC se prépare pour une éventuelle grève des chauffeurs de taxi annoncée pour lundi.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *