Actualités
09:10 15 mars 2019

Garage municipal dans le parc Armand-Viau – Un litige paralyse sa construction

Garage municipal dans le parc Armand-Viau – Un litige paralyse sa construction
Une partie de la fondation du garage municipal n’est pas complétée. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

TRANSPORT. La division des Travaux publics de La Haute-Saint-Charles ne sera pas relocalisée dans le Parc Armand-Viau, sur la rue de L’Auvergne, à la fin mai 2019 comme prévu l’an dernier. Alors que la nouvelle caserne de pompiers est pratiquement finalisée, la construction du garage municipal, localisé à l’arrière, connaît un important retard.

Pour le moment, on ne voit que la fondation du garage municipal, qui est situé à l’arrière de la nouvelle caserne. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Selon le président de l’Arrondissement de La Haute-Saint-Charles, Raymond Dion, la construction de ce bâtiment, qui a débuté au début du printemps 2018, est interrompue depuis plusieurs mois en raison d’une contamination du terrain sur lequel devait être construit ce garage. «Il y a eu une mésentente entre la Ville et l’entrepreneur [NDLR Drolet Construction].»

«La construction du nouveau garage municipal dans le Parc Armand-Viau est suspendue depuis plusieurs mois.»
-Raymond Dion

M. Dion note que cette situation a des répercussions importantes. En plus d’offrir un bâtiment adapté aux besoins de la division des Travaux publics, ce déménagement, qui était prévu dans quelques semaines, devait permettre de regrouper plusieurs équipements et services pour lesquels la Ville loue des espaces. De plus, tout le personnel s’occupant des compteurs d’eau devait être logé dans le nouveau bâtiment.

La centrale de pompier, considérée comme un bâtiment prioritaire, doit être alimentée en permanence en électricité même en cas de panne sectorielle. «L’aménagement d’une génératrice était prévu dans le nouveau garage municipal, mais ce retard force la Ville à en acheter une.»

Réactions

Selon la Ville de Québec, les travaux reprendraient en mai. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

Du côté de la Ville de Québec, le porte-parole David O’Brien souligne que le chantier du nouveau garage et de la caserne sur le boulevard de l’Auvergne est démarré depuis mai 2018. «Lors de l’excavation, en juin 2018, de la terre contaminée a été retirée, comme prévu au devis.» Il ajoute que la présence de cette terre contaminée était connue et prévue par la Ville dans les coûts du projet.

«Ensuite, le chantier s’est poursuivi jusqu’à la fin novembre. Le choix de la Ville fut d’arrêter les travaux pour la période hivernale afin d’éviter les coûts supplémentaires d’un chantier en hiver (chauffage, etc.)» M. O’Brien indique que le chantier reprendra au début mai. «Le volet caserne est déjà complété, reste celui du garage à terminer. Ce choix de prioriser la caserne a été fait par l’entrepreneur dans sa planification des travaux.»

Nous avons tenté de joindre une porte-parole de Drolet Construction, Catherine Hamel, qui n’a pas répondu à nos demandes.

Démolitions reportées

Selon Raymond Dion, ce retard force également la Ville à reporter d’un an la démolition de l’ancienne caserne de pompiers de Loretteville, située sur la rue Racine, face à la rue Martel. Elle est utilisée depuis des années par les Travaux publics de La Haute-Saint-Charles pour ranger divers camions.

Quant au garage et l’atelier servant à la machinerie lourde des Travaux publics, localisés sur la rue Martel, leur démolition est reportée tout comme celle de l’ancienne école Morissette, qui abrite les bureaux administratifs de la division des Travaux publics.

L’emplacement, libéré par ces trois bâtiments, aurait permis la vente de ce terrain dans un objectif d’y construire une cinquantaine d’habitations, via le programme Accès famille, ainsi qu’un petit parc.

Le garage municipal présenté par l’architecte l’an dernier. (Photo gracieuseté – Ville de Québec)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *