L'Actuel
08:45 28 février 2019

Difficile déneigement des bornes-fontaines

Difficile déneigement des bornes-fontaines
Le déneigement d’une borne-fontaine est fait parfois rapidement. (Photo Métro Média – Alain Couillard)

SÉCURITÉ. La Ville dispose d’une période de 72 heures pour déneiger une borne-fontaine après une bonne bordée de neige. Ce délai peut théoriquement être dépassé puisque le compteur est remis à zéro si une autre chute importante de neige survient entretemps.

Lors de l’assemblée publique du conseil d’arrondissement des Rivières, le mardi 26 février, un résident du secteur, Michel Monfet, a déploré le manque de rigueur concernant le déneigement de certaines bornes-fontaines. «S’il y a une grosse tempête le mercredi, vous avez jusqu’au samedi pour la dégager. S’il reneige le vendredi, reportez-vous encore ce délai de 72 heures?»

«C’est toujours 72 heures à partir de la dernière précipitation. Si les 72 heures ne se sont pas terminées et qu’il y a une nouvelle précipitation, le compteur est remis à zéro si l’on peut dire.»
-Patrick Bastien

Invité à répondre, le directeur de l’arrondissement, Patrick Bastien, a précisé qu’il ne s’agissait pas de jours ouvrables, mais de 72 heures consécutives incluant la fin de semaine. Le résident a déclaré que cette procédure ne semblait pas être respectée au sein de la Ville. «J’ai appelé le samedi, après la dernière tempête du mercredi, et on m’a indiqué qu’il avait neigé le vendredi et que le déneigement était reporté.»

Patrick Paquet, conseiller du district Neufchâtel-Lebourgneuf, a confirmé les propos du résident. «Moi, je partais dimanche pour Shawinigan et la borne-fontaine située près de chez moi n’était toujours pas dégagée et là on parlait d’une chute de neige remontant à mercredi.»

Des cas isolés

Patrick Noonan, conseiller aux communications du Service de protection contre l’incendie (SPCI) de la Ville de Québec, souligne que du personnel est ajouté lors de précipitations importantes de neige ou de froid intense. Afin de pallier cet éventuel problème, un ou deux pompiers s’occupent de dégager la borne-fontaine si la situation est nécessaire.

Patrick Bastien rappelle que ce sont des cas isolés. «Lorsque vous constatez que le délai de 72 heures est passé, la meilleure chose est de communiquer avez le service 3-1-1 en spécifiant l’adresse ou le numéro de la borne-fontaine. Il y a des gens qui vont se déplacer rapidement.» Il a également ajouté qu’un entrepreneur allait continuer la séquence de déneigement avant de recommencer au début. «C’est possible que la période de 72 heures soit dépassé, mais 144 heures avant qu’une borne-fontaine soit dégagée ce n’est pas supposé arriver.»

Le citoyen Michel Monfet donne l’exemple d’une borne-fontaine située près de l’aréna Gaétan-Duchesne, du quartier Duberger-Les Saules. «On se met dans le contexte qu’il est plein, c’est le tournoi Passe-Rondelle, et qu’il y a 84 logements dans la rue. Ils sont venus dégager la borne-fontaine le dimanche matin vers 4h45.»

Le conseiller Patrick Paquet a signalé que la politique de déneigement sera revue prochainement afin de corriger cette situation.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *