L'Actuel
12:19 9 janvier 2019

Nouveau mandat pour Patricia Roy-Michaud

Patricia Roy-Michaud en était à sa quatrième expérience au Parlement étudiant.

POLITIQUE. La 33e édition du Parlement étudiant du Québec a permis à 123 apprentis députés de siéger dans l’enceinte de l’Assemblée nationale du 2 au 6 janvier. De ce nombre, Patricia Roy-Michaud, du quartier Les Saules, avait la double fonction de députée de Jean-Lesage et de Whip en chef à l’opposition.

Étudiante de maîtrise en muséologie l’an dernier, elle travaille maintenant au Musée de la civilisation. Inscrite pour une quatrième année consécutive au Parlement étudiant, elle avait comme objectif d’aider davantage les nouvelles recrues. «Dans cette fonction de Whip, il s’agit, entre autres de m’assurer que tous les débats de l’opposition se déroulent rondement et que tout le monde respecte les règles.»

Les caucus des Bleus et des Rouges ont présenté chacun trois projets de loi, un budget et un projet de livre, qui portaient notamment sur la santé, l’environnement et l’éducation. «Cela amène chaque fois une confrontation d’idées», de préciser la jeune parlementaire. Les deux caucus ont formé tour à tour le gouvernement et l’opposition officielle. «Ce sont les Rouges qui ont commencé au pouvoir cette année.»

Patricia Roy-Michaud souligne que son intérêt pour la politique remonte à quelques années. «Elle joue un rôle important dans la société. Je voulais connaître comment fonctionne l’Assemblée nationale, pas les jeux de couloirs, mais l’arrière-plan de la politique.»

Patricia Roy-Michaud au moment de son assermentation comme députée au Parlement étudiant. À droite, Véronyque Tremblay qui agissait en tant que gouverneur général.

Expérience éducative sans pareille

«Les participants sont appelés à se surpasser et à remplir des défis qu’ils ne croyaient pas possible d’accomplir. C’est une tribune exceptionnelle pour ceux et celles qui formeront le Québec de demain», ajoute Francis Bouchard, président du conseil d’administration de l’Assemblée parlementaire des étudiants du Québec.

Dans les faits, rappelle Patricia Roy-Michaud, le Parlement étudiant est ouvert aux personnes âgées de 18 à 25 ans. Plus de 2000 personnes ont expérimenté les rouages du système parlementaire québécois. «J’ai 27 ans et je peux encore y participer grâce à une dérogation. L’an dernier, nous avions un parlementaire de 17 ans et nous sommes trois cette année à dépasser l’âge limite. Le processus d’inscription se fait beaucoup de bouche à oreille ainsi que sur le site web du Parlement étudiant.»

Toutes les décisions prises demeurent la propriété de l’Assemblée nationale et les députés peuvent les consulter facilement.

Ses études étant terminées, Patricia Roy-Michaud s’investit à fond dans son nouveau travail sans toutefois fermer complètement la porte à la politique active.

«C’est stimulant de voir toutes les idées qui sont échangées au cours de la semaine.»

Patricia Roy-Michaud

Alain Couillard


Distribution: 46 175 exemplaires. Le territoire desservi par le journal L'Actuel comprend les secteurs de Duberger-Les Saules, Lebourgneuf, Loretteville, Neufchâtel, Saint-Émile, Des Châtels, Val-Bélair, Vanier et Wendake. Pour joindre la rédaction de l’Actuel: 418-840-1472 poste 403.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette