Art De Vivre
13:44 8 janvier 2019

La marche comme traitement des maladies chroniques

Le nouvel outil pratique a été présenté par Dr Paul Poirier, Dr Louise Provencher et Dr Johanne Elsener, en compagnie de Julie Montreuil, patiente en rémission du cancer. (Photo Métro Média – François Cattapan)

Lancement d’un Répertoire des sentiers hivernaux

SANTÉ. Difficile à intégrer dans la routine des gens malades ou atteints de cancer, l’exercice s’avère pourtant un élément contributeur à leur remise en forme. C’est dans l’optique d’inciter leurs patients à sortir et rester actifs en toute saison que des médecins spécialistes ont mandaté l’organisme Ça marche doc! pour concevoir un Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis.

Pour le Dr Paul Poirer, il s’agit assurément d’un outil qui sera fort utile pour motiver les patients parfois trop prompts à privilégier la sédentarité durant leur convalescence. «La marche demeure l’un des meilleurs moyens de lutter contre l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires. Il faut marcher hiver comme été, car l’activité physique traite plus de 30 maladies chroniques. C’est le meilleur et le plus accessible médicament qui soit», affirme le réputé cardiologue.

Même son de cloche du côté de la chirurgienne oncologue Louise Provencher. À son avis, «combinée aux traitements standards de chimio et de radiothérapie, l’activité physique est l’habitude de vie modifiable qui a l’effet positif le plus favorable à la rémission d’un cancer. Or, j’ai remarqué dans le cadre de ma pratique que beaucoup de gens actifs l’été cessent de l’être durant l’hiver. D’où l’importance d’un tel répertoire pour encourager les patients à sortir même sous la neige.»

Le témoignage d’une jeune femme en rémission d’un cancer du sein est venu renforcer les propos enthousiastes des deux médecins spécialistes. Active avant son diagnostic, Julie Montreuil a été surprise d’être encouragée à faire de l’exercice durant ses traitements. «La croyance populaire veut que la chimio et la radiothérapie soient très épuisantes et qu’il vaille donc mieux se reposer. Pourtant, dit-elle, je peux confirmer que l’exercice m’a permis de limiter les effets secondaires, en plus de remonter la pente plus vite.»

Un an d’effort

Dirigée par Dre Johanne Elsener, l’équipe de Ça marche doc!, a mis près d’un an à réaliser son Répertoire des sentiers hivernaux. (Photo Métro Média – François Cattapan)

 

Selon la coordonnatrice de Ça marche doc!, Dre Johanne Elsener, la conception du Répertoire des sentiers hivernaux de Québec et Lévis a nécessité un an de travail. Elle estime que «ce nouvel outil permettra à la fois d’aider les médecins dans leurs suivis et de réduire les coûts de santé liés à l’inactivité.»

Le document énumère 25 points d’accès à des parcs et lieux de marche offrant des sentiers entretenus l’hiver. Chacun est identifié sur une carte régionale qui pourra être affichée dans les salles d’examen des cliniques et hôpitaux. Il est également possible d’y avoir accès sur Internet.

Pour plus d’information: https://camarchedoc.org/repertoire-des-sentiers-hivernaux-de-quebec-et-levis/

Métro Média

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette