Art De Vivre
11:35 24 décembre 2018

Val-Bélair – Une maison transformée pour Noël

DÉCORATIONS. La féérie de Noël, Gaétan Laroche la vit chaque année depuis 25 ans en offrant un paysage de plus en plus fabuleux. Ces milliers de lumières et les divers personnages installés, que l’on peut voir au 1665 boulevard Pie-XI Nord, étincellent autant dans les yeux des petits que ceux des grands.

déco noel«J’ai débuté avec des décorations autour des châssis, puis des portes et des colonnes et c’est devenu ce que c’est aujourd’hui avec le temps.» Pour ce mécanicien de formation, la métamorphose de la maison est devenue graduellement une passion. «Aussitôt qu’il commence à faire noir, les gens arrivent.» M. Laroche note que le père Noël est venu récemment avec quatre lutins pour saluer les visiteurs. «Parfois, il y a des gens qui attendent que j’allume les lumières et d’autres qui viennent voir les décorations. Plusieurs n’en reviennent pas. Il y a une personne de Baie-Saint-Paul qui est passé ici la semaine dernière et une autre de Bellechasse il y a deux jours.»

«Ce qui me fait le plus plaisir c’est de voir les gens sourire et redevenir des enfants pendant leur visite.»
-Gaétan Laroche

Les décorations avec des lumières à incandescence, qui sont de moins en moins présentes chaque année, sont remplacées par des Del. En plus d’être énormément plus économiques, elles n’émettent aucune chaleur.

Toute la préparation pour la mise en place des décorations débute graduellement en septembre, soutient M. Laroche. «Je commence par installer tout le matériel extérieur qui va au deuxième étage. C’est sec et plus sécuritaire. Je termine souvent cette partie en octobre.» Toutes les autres décorations sont placées graduellement. «Cette année, on a ajouté, entre autres, un igloo et trois petits orignaux. J’ai installé un petit cheval d’enfant avec un ressort. Je l’ai bourré de lumières et assis un petit père Noël.»

Investissements

S’il ne compte pas ses heures pour la mise en place et le retrait des décorations, Gaétan Laroche souligne avoir investi quelque 14 000 $ durant toutes ces années. «En tout et partout cela représente plusieurs fins de semaine durant les mois d’octobre et novembre, car il faut que tout soit terminé pour le début décembre. C’est éclairé durant cinq semaines environ, soit jusqu’aux Rois, et cela coûte environ 340 $ de plus en électricité pour cette période.»

En janvier chaque année, c’est le moment où sa conjointe, Ginette Alain, part à la recherche des décorations de Noël qui seront ajoutées à celles déjà existantes. M. Laroche assure que toute l’installation est sécuritaire et qu’il n’y a aucun danger que ses décorations prennent feu. Il souligne avoir déjà terminé deuxième lors d’un concours provincial organisé par une station de télé.

Une fois le moment venu de tout enlever, Gaétan Laroche s’assure que toutes les lumières sont fonctionnelles. «C’est vérifié et tout est classé dans des sacs en fonction de la couleur et du format. Je veux que tout fonctionne lorsque ça sera le temps de tout installer. Ma cave est pleine et mes deux cabanons aussi, il y en a partout.»

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *