Actualités
16:04 16 décembre 2018

Le brigadier scolaire maintenu en décembre

Le brigadier scolaire maintenu en décembre
Photo: (Photo Métro Média – Alain Couillard)Le brigadier scolaire est maintenu par la Ville jusqu’à la fin du mois.

SÉCURITÉ. La Ville de Québec reconduit jusqu’au congé de Noël le brigadier scolaire à proximité de l’école des Écrivains. En octobre, Brigitte Villeneuve et Jean Goulet, deux résidents de la rue François Villon, appuyés par 137 signataires, déposaient une pétition, au bureau du conseil de l’arrondissement Les Rivières, pour son maintien permanent.

Pour obtenir le maintien du brigadier, M. Goulet affirme avoir eu recours à la conseillère de l’Arrondissement les Rivières, Dominique Tanguay, afin de lui expliquer les divers dangers liés à la sécurité des enfants. Il rappelle que plusieurs conducteurs impatients le matin donnent parfois du fil à retordre au brigadier.

Pour Jean Goulet, le brigadier scolaire est essentiel pour la protection des enfants. Il rapporte le cas de deux camions lourds, immobilisés à la croisée de l’intersection de la rue Jacques Crépeault et de l’avenue Verlaine, qui souhaitaient effectuer un virage. Le conducteur de l’un des véhicules ne pouvant effectuer la manœuvre correctement, il a effectué une manœuvre de reculons, ce qui représentait un danger pour les enfants.

«C’est le brigadier scolaire qui a crié au chauffeur de s’arrêter en raison des enfants qui étaient à proximité.»
-Jean Goulet

Au service des communications de la Ville de Québec, Manon Petit Clerc indique, par voie de communiqué, qu’à la suite d’une analyse de la situation, la Ville ne juge pas nécessaire de maintenir le brigadier qui était en place durant les travaux d’agrandissement de l’école. «Les critères qui contribuent à ce résultat sont la présence d’arrêt obligatoire pour toutes les directions et le faible débit de circulation. De plus, ce secteur ne favorise pas une circulation en transit».

Elle ajoute que la problématique est davantage liée au non-respect de la signalisation par les automobilistes (vitesse, arrêt obligatoire non respecté, stationnement sur rue aux abords de l’école alors que c’est interdit; ce qui diminue la visibilité). «Il a été convenu de demander une surveillance accrue par le Service de police dans le secteur, aux heures d’entrée et de sortie des élèves de l’école, afin de faire respecter la réglementation en place.»

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *