Actualités
11:28 10 décembre 2018

Budget de Québec en hausse de 1,9% et taxes à l’inflation pour 2019

Budget de Québec en hausse de 1,9% et taxes à l’inflation pour 2019
La Ville de Québec a présenté un budget équilibré en hausse de 1,9% incluant une augmentation moyenne des taxes résidentielles de 1,2%. (Photo Métro Média – Archives)

MUNICIPAL. Pour l’année 2019, la Ville de Québec propose un budget de fonctionnement s’élevant à 1,502G$ (1 502 000 000$) et des hausses de taxes basées sur l’inflation. Les dépenses se chiffrent à 1,375GM$, en hausse de 1,9% par rapport au précédent budget, auxquelles s’ajoutent 126,2M$ pour le paiement comptant des immobilisations.

Après deux années de gel, le maire Régis Labeaume annonce que son administration «limitera dorénavant la hausse de taxes en fonction de l’inflation réelle». Pour l’an prochain, celle-ci est estimée à 1,4%, et ce, pour tous les propriétaires d’immeubles résidentiels et non résidentiels.

En considérant les ajustements découlant de la situation financière des anciennes villes, la hausse moyenne du compte de taxes pour une résidence unifamiliale moyenne (incluant les copropriétés) atteindra 34$ (1,2%). De plus, le processus d’harmonisation du fardeau fiscal permet cette année des baisses de taxes pour les propriétaires résidentiels des secteurs de Cap‑Rouge, Loretteville et Val‑Bélair.

Bonne nouvelle pour les contribuables, la Ville instaure le paiement de la facture de taxes en quatre versements sans intérêt (4 mars, 3 mai, 3 juillet, 3 septembre). Il en coûtera 2,3M$ pour financer ces délais de versements.

Mentionnons également l’augmentation de 2,8% du budget des services de proximité. Par ailleurs, le budget municipal poursuit ses efforts de réduction de la dette nette avec une baisse de 28,6M$ ou 1,8% à ce chapitre.

Intentions d’investissements

En plus de son exercice financier, la Ville de Québec a présenté lundi son budget d’investissements 2019, le plus élevé depuis 10 ans avec une progression de 12,5%. Ce programme triennal d’immobilisations (PTI) 2019-2021 atteint 1,900G$ en incluant le Réseau de transport de la Capitale. Près des deux tiers (63%) des projets seront payés comptant ou financés par des subsides gouvernementaux. Il prévoit le développement des infrastructures pour 1,159G$, et le maintien de la pérennité des infrastructures publiques existantes pour 740,5M$.

La Ville a choisi d’investir dans de grands projets, comme le réseau structurant de transport en commun, le centre de biométhanisation, le centre de glaces et la bibliothèque Gabrielle-Roy, et de profiter des programmes de subvention destinés aux infrastructures. Le maire Labeaume précise que «le budget d’investissement assure également la continuité des travaux de réfection d’infrastructures amorcés depuis plusieurs années, notamment pour les chaussées et les réseaux d’aqueduc et d’égout».

Métro Média

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *