Société
11:17 5 décembre 2018

Un temps des Fêtes plus vert

ENVIRONNEMENT. Si la période des Fêtes est considérée comme grande productrice de déchets autant alimentaires que de papiers ou d’objets, on vous propose quelques alternatives à échelle humaine pour lesquelles la planète sera sûrement reconnaissante.

Pour éviter la surconsommation, on peut faire un calendrier de l’avent réutilisable. (Photo – Deposit photo)

Le gaspillage lié à la période des Fêtes est un fléau pour la planète. Voici quelques idées pour passer un temps des Fêtes qui ne sera pas synonyme de surconsommation.

Un calendrier de l’avent zéro déchet

Un calendrier de l’avent recyclable en tissu par exemple, est l’option à privilégier. On peut le remplir de petites pensées, d’actions ou d’activités à faire avec votre enfant. On peut aussi prendre des vieux rouleaux de papier toilette qu’on bouche avec des retailles de papier ou encore avec des contenants inutilisés (boîtes à bijoux, boîtes à épices ou boîtes d’extraits de thé, etc…).

Sapin naturel ou un sapin nouveau genre

Le sapin naturel devrait être privilégié à l’artificiel, puisque moins nocif pour l’environnement. Encore mieux, on peut en fabriquer un soi-même, du moment que la forme y est et qu’on peut y ajouter quelques décorations.

Des cadeaux seconde main ou des activités

Pour limiter la surconsommation, on peut choisir d’acheter des cadeaux usagés, le marché d’objets de seconde main est florissant, que ce soit sur les sites de petites annonces ou sur les réseaux sociaux. On peut aussi offrir des activités ou du temps aux personnes qu’on aime.

Emballer ses cadeaux avec du tissu

Il est possible d’emballer les cadeaux avec du tissu coloré qu’on peut nouer joliment ou encore d’utiliser du vieux papier journal ou de revue. Cet art d’emballer avec du tissu est japonais et se nomme furoshiki.

Des repas festifs écolos

Cuisiner moins si on sait qu’on a toujours trop de restes, éviter la vaisselle jetable, préférer les serviettes en tissu et les bouteilles en verre, par exemple. Si on veut aller plus loin, on peut réduire la consommation de produits animaliers.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *