Politique
16:00 12 octobre 2016

La démolition du Centre Durocher est commencée

COMMUNAUTÉ. Le démantèlement du Centre Durocher s’est amorcé mercredi matin dans le quartier Saint-Sauveur de Québec. La veille encore, une centaine de personnes se rassemblaient sous l’impulsion du comité de citoyens et citoyennes du quartier pour plaider qu’on suspende le permis de démolition.

Pour Marie-Joëlle Lemay-Brault, membre du comité, la démolition est une triste surprise: «Il y a beaucoup de gens qui avaient encore espoir. En même temps, on n’est pas dupe: on voyait les clôtures s’installer et on n’entend pas de réponse de tous nos appels lancés à la Ville. Par contre, on ne croyait pas que, rapidement comme ça, il y aurait un trou dans le mur».

La semaine dernière, la Ville de Québec et le promoteur des logements sociaux qui prendront la place du Centre, annonçaient la tenue des travaux de démolition d’ici la fin du mois. Le contrat s’est conclu dans les jours suivants, indique Armand St-Laurent d’Action Habitation. «On est rendu là», a-t-il commenté pour expliquer le début des travaux. «Je n’ai pas choisi la date de leur manif, a-t-il laissé tomber, en référence au rassemblement de mardi, et je n’ai rien contre leur projet [de Maison de la culture], mais c’est un autre projet.»

Plusieurs citoyens sont venus constater le début des travaux dès le matin. Parmi eux, Jacques Papillon, un résident de longue date, fâché et déçu de voir le bâtiment disparaître. «Il s’est passé toutes sortes de choses ici: mes parents ont célébré leur 25e anniversaire de mariage ici, c’était un milieu de vie, le Centre Durocher», s’est-il remémoré.

«C’est une journée triste pour l’histoire locale de Saint-Sauveur… vraiment», s’est désolé Pierre Brassard. «De voir qu’on n’est même pas écoutés par l’administration, c’est désolant et en même temps, on se rend impuissant», a ajouté Marie-Pier, qui aurait préféré comme M. Brassard qu’on opte pour une vocation communautaire plus affirmée.

Pour le maire de Québec, le projet d’Action-Habitation reflète la volonté «de la majorité de la population du secteur», a réitéré son attaché de presse Paul-Christian Nolin. Un sondage effectué par la firme Léger révélait récemment que 63% des citoyens sondés étaient en accord avec le projet.

Les Habitations Durocher doivent faire place à 68 logements sociaux, un point de service de la bibliothèque de Québec et une salle communautaire. En parallèle, l’église Saint-Sauveur sera réaménagée en un lieu de diffusion culturelle qui pourrait comprendre une salle de spectacle.

Le comité de citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur dit évaluer quels moyens prendre pour la suite des choses. Il tiendra ce matin une chaîne humaine autour du Centre Durocher pour manifester son mécontentement. Une rencontre avec les Oblats est prévue la semaine prochaine.

Ceci pourrait également vous intéresser :

Démocratie Québec demande la suspension du permis de démolition

Le Centre Durocher continue de faire jaser

La Ville se fout de l’implication citoyenne selon Éric Martin

Le centre Durocher fera bientôt place à du logement social et… une bibliothèque

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *