Politique
20:00 19 juin 2016

Anne Guérette confirme son intérêt pour la mairie de Québec

MUNICIPAL. Soucieuse d’offrir une meilleure écoute de la population et de proposer une gestion différente de la Ville de Québec, la conseillère municipale Anne Guérette est la première candidate à se lancer dans la course à la chefferie de Démocratie Québec et éventuellement à viser la mairie lors des prochaines élections en novembre 2017.

Au terme d’une période de réflexion, la conseillère municipale du district du Cap-aux-Diamants a décidé de répondre à l’appel des nombreux militants du parti qui l’ont incité à faire le saut. Elle en a fait l’annonce, dimanche matin, au Centre récréatif Mgr-Bouffard, entourée de plusieurs militants et sympathisants du parti.

Mme Guérette a confirmé son intérêt à ouvrir un nouveau chapitre de son engagement politique. Elle mise sur ses 15 ans d’expérience d’abord dans les conseils de quartier puis comme élue, afin d’offrir une alternative à l’administration Labeaume. Pour contrer la popularité du maire actuel, la candidate de Démocratie Québec veut justement miser sur ses qualités de rassembleuse et sa sensibilité aux préoccupations des citoyens.

«Il y a un manque de respect de la population et beaucoup d’improvisation de la part du maire Labeaume. Cette époque est révolue. Le modèle de gestion à l’hôtel de ville est périmé. Cela conduit à des décisions et des projets irréfléchis et onéreux. Nous cumulons une dette de 1,6G$ et autant les propriétaires que les commerçants ont besoin d’une pause pour reprendre leur souffle», soutient Anne Guérette.

Elle définit son action par une nouvelle façon d’organiser la ville. En ce sens, le thème qualité de vie se trouve en toile de fond de toutes ces décisions, dans les grands comme les petits projets. «J’ai fondé Démocratie Québec en 2012 dans l’objectif de remettre les intérêts et les préoccupations des citoyens au cœur de la politique municipale. Les gens de Québec méritent d’être écoutés, d’être respectés et d’avoir l’heure juste. J’entends mettre de l’avant les valeurs de transparence, d’écoute, de respect et de démocratie participative tout au long de ma campagne», assure Mme Guérette.

Démocratie participative

Celle qui désire devenir candidate à la mairie de Québec en 2017 affirme être motivée par les citoyens qui lui témoignent leur insatisfaction. Sa démarche est motivée par la volonté de changer les choses. «La démocratie ne doit pas être un concept qu’on exerce aux quatre ans. Ça se vit et s’expérimente au quotidien. En consultant davantage, on aboutit à des choix judicieux et on évite les erreurs coûteuses», explique-t-elle.

Interrogée à savoir si à trop consulter et écouter, on ne risque pas de retarder la prise de décisions, Mme Guérette s’objecte. «Au contraire, quand on prend le temps de réfléchir avant d’agir, on parvient à poser des gestes qui font avancer la communauté. Lentement mais sûrement, on progresse et surtout on évite de tourner en rond et d’avoir à reculer pour ajuster le tir, comme le fait trop souvent M. Labeaume», souligne celle dont le slogan est : À l’écoute des gens de Québec.

D’ici au 3 décembre, date du scrutin à la direction de Démocratie Québec, Anne Guérette entend rencontrer les citoyens de Québec partout sur le territoire de la ville. Se disant proche des gens et intéressée à prendre le pouls du terrain, elle lance un appel aux citoyens à venir partager leurs idées pour améliorer la cité. Quant à ses chances de déloger un maire hyper populaire comme Régis Labeaume, l’élue répond qu’elle entend profiter du temps d’ici l’automne 2017 pour bien faire connaître son programme.

*Voir la vidéo sur la vision et la motivation d’Anne Guérette.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *