Politique
19:20 1 juin 2016

Expo-Québec: «On ne se fera pas pousser dans le dos» – Régis Labeaume

POLITIQUE. Régis Labeaume affirme que son administration ne se fera «pas pousser dans le dos» dans le dossier d’Expo-Québec, répondant ainsi à une sortie d’Olivier Dufour, un des membres chargés de la relance de l’événement, qui critique le manque de collaboration de la Ville.

Dans les pages du Soleil, le directeur artistique de Dufour Spectacles et images a indiqué qu’il songeait à jeter l’éponge devant le manque d’information fournie par la Ville et une communication déficiente entre les deux parties. Selon lui, il commence déjà à se faire tard pour livrer une édition renouvelée à l’été 2017.

M. Dufour avait été choisi cet hiver en compagnie de Gestev, Cossette, Attraction Media, Projet Y et Relèvénement pour relancer l’activité ayant connu une baisse de popularité au cours des dernières années. Ils avaient été sélectionnés suite à un appel d’intérêt lancé par la Ville afin de trouver des organisations intéressées à participer à la relance.

«Notre travail est de gérer l’argent du monde. Alors on va faire notre analyse à notre rythme. Quand on sera prêt, on va dire ce qu’on a à dire», a lancé le maire Labeaume à la presse avant son départ pour Winnipeg, où se tient le congrès annuel de la Fédération canadienne des municipalités.

«On est en train de terminer nos analyses et nos agendas. Ce n’est pas si simple que ça. C’est facile à dire de même, mais quand nous on gère, ce n’est pas si simple que ça. On ne se fera pas pousser dans le dos, on va faire ce qu’on a à faire quand ce sera le temps», a-t-il ajouté, préférant ne pas en ajouter davantage sur le sujet.

Critiques

«Les propos de M. Dufour confirment ce que nous clamons haut et fort depuis le début : la Ville ne va nulle part dans ce dossier; elle improvise», dénonce dans un communiqué Yvon Bussières, conseiller du district Montcalm-Saint-Sacrement.

Démocratie Québec questionne depuis plusieurs mois l’administration Labeaume sur la gestion d’Expocité, les élus ayant notamment demandé, en vain, les «vrais» chiffres après que le maire eut affirmé que ceux présentés lors des bilans des éditions passées d’Expo-Québec avaient été gonflés.

« Nous sommes de nouveau face à un échec de l’administration Labeaume. La mauvaise gestion du dossier d’ExpoQuébec est la preuve flagrante d’un manque de volonté politique», ajoute M. Bussières.

La Ville avait annoncé en février dernier que la fête foraine n’aurait pas lieu à l’été 2016, après 105 ans d’existence.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *