Politique
21:19 28 mars 2010 | mise à jour le: 28 mars 2010 à 21:19 temps de lecture: 2 minutes

Cérémonie en mémoire des victimes de l’émeute de 1918

Une vingtaine de personnes se sont rassemblées cet après-midi autour du monument Québec-Printemps 1918 dans le quartier Saint-Sauveur. La cérémonie avait pour mission de commémorer l’émeute de Québec 1918 et ses quatre victimes.

La Société Saint-Jean-Baptise de Québec (SSJBQ) a souligné pour une troisième année consécutive les événements en déposant une gerbe de fleurs au pied de l’œuvre d’Aline Martineau. Constitué de quatre roses, une pour chaque victime morte sous les balles des soldats, le bouquet commémorait également les 70 blessés au coin des rues Saint-Vallier, Saint-Joseph et Bagot le 1er avril 1918. «On passe devant ce monument, mais on ne connaît pas la signification. La cérémonie vise à faire connaître les événements», explique le président de la SSJBQ, Carl Chateauvert.
À l’époque, les citoyens, en révolte contre la conscription, manifestaient fortement. Ottawa, souhaitant mater les émeutiers, fit appel à des troupes armées anglophones de l’Ontario et de la Nouvelle-Écosse. Une fois les manifestants repoussés dans Saint-Sauveur, le major George G. Mitchell aurait fait installer une mitrailleuse et ordonna de tirer dans le but de disperser la population. Honoré Bergeron, Alexandre Bussières, Georges Demeule et Joseph-Édouard Tremblay ont été abattus par balle.
«On doit honorer nos gens morts volontairement par une milice ontarienne, dénonce Robert Bertrand. Il faut que quelqu’un commémore ces événements autrement ça passera inaperçu.» La Société Saint-Jean-Baptiste de Québec a envoyé cette année une lettre au gouvernement conservateur afin qu’il reconnaisse les faits et s’excuse aux descendants des familles des quatre victimes. L’ultime souhait de la société est d’obtenir justice et reconnaissance d’ici le centenaire des émeutes qui aura lieu en 2018.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *