Économie
15:00 14 juillet 2016

Un commerçant de la Haute-Ville affiche son opinion sur les taxes municipales

PROTESTATION. Depuis environ trois semaines, deux affiches décorent les fenêtres de la Joaillerie Zimm’s, située au 92, rue Saint-Jean. Le propriétaire, Vincent Zimmerman, tente depuis un bon moment de vendre, mais sans succès. Il en a assez.

Les affiches, d’un rose très voyant, font beaucoup réagir dans le secteur de la Haute-Ville. «J’ai fait exprès de mettre ça rose. Les gens réagissent, les commerçants sont d’accord et les passants viennent voir à l’intérieur pour en savoir plus», explique-t-il.

Selon M. Zimmerman, le problème des commerçants du coin, ce sont les taxes. «À cause de ça, les gens ne veulent plus venir installer des commerces ici. Il y a plein de locaux qui demeurent vides. Si c’était la moitié du taux actuel, les gens viendraient», pense-t-il.

Évaluée à 158 650$, le propriétaire demande actuellement 79 000$ (environ 50%) pour sa propriété. Ses taxes municipales sont fixées à 6395$. «Ça ne me dérange pas de payer des taxes, mais si je peux vendre. Là, je ne peux pas.»

Si plusieurs commerçants poursuivent leurs activités par incapacité à vendre leur local, ce n’est pas le cas du propriétaire de la Joaillerie Zimm’s. «Je vends parce que je veux plus de liberté. Ma boutique physique n’est plus nécessaire en raison de l’efficacité de la vente sur Internet. J’ai des commandes jusqu’en décembre. C’est d’ailleurs pour ça que je me permets de dénoncer haut et fort le problème des taxes. Je peux me permettre d’être plus baveux», affirme-t-il.

Devant ce qu’il déplore comme étant un désintérêt total de la Ville, Vincent Zimmerman est d’avis qu’elle devrait se doter d’une meilleure vision à long terme. «Les gens sont tannés et la Ville n’est pas vraiment ouverte à en parler. La solution, selon moi, serait de baisser le taux de taxation des propriétés indivises. Les gens viendront après», a-t-il conclu.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *