Économie
14:51 10 novembre 2006 | mise à jour le: 10 novembre 2006 à 14:51 temps de lecture: 3 minutes

Le «nouvo» Saint-Roch brille de tous ses feux

Le secteur de la rue Saint-Joseph, que plusieurs appellent le «nouvo» Saint-Roch, vibre d’ores et déjà au rythme du temps des fêtes. C’est d’autant plus vrai depuis le jeudi 9 novembre dernier, alors que plusieurs partenaires s’étaient donnés rendez-vous afin de procéder à la mise en lumière officielle du projet «Illumination Telus de la rue Saint-Joseph».

Volet important du projet de revitalisation du quartier Saint-Roch, la deuxième édition de la mise en lumière officielle de la rue Saint-Joseph fera certainement, comme ce fut le cas l’an dernier, l’unanimité auprès des visiteurs qui se verront plongés dans un univers tout à fait particulier. Une grande arche scintillante, située à l’intersection de la rue de la Couronne, fait foi de porte d’entrée dans ce que certains qualifient de véritable voûte céleste.

Qui dit deuxième étape dit également ajout de nouveautés. Et bien c’est le cas, alors que deux «ciels étoilés» ont été installés au-dessus des rues du Parvis et de la Chapelle, doublant ainsi la superficie illuminée. À ces initiatives s’ajoutent l’arbre Brunet, qui brille de ses milliers de glaçons bleutés, de même que le sapin de Noël format géant qui illumine le parvis de l’église Saint-Roch de ses 25 000 lumières.

C’est avec une fierté plus qu’évidente que le directeur général de la Société de développement commercial du centre-ville de Québec, Stéphane Sabourin, a procédé au lancement officiel de la période des fêtes dans le quartier Saint-Roch.
«L’an passé, la mise en lumière de la rue Saint-Joseph s’est avérée un projet porteur qui a permis au quartier de mériter le prix Mérite Artéria 2006 pour l’animation de ses artères commerciales. Un an plus tard, l’initiative prend de l’ampleur et c’est avec joie que j’invite le public à venir admirer les nombreuses nouveautés qui contribueront à faire de Saint-Roch un quartier où il fait bon vivre, travailler et acheter», de mentionner M. Sabourin.

Et des crèches!

Tous les moyens sont bons pour favoriser le magasinage au centre-ville. En plus de l’illumination, qui s’étendra jusqu’au 15 février 2007, soit au terme des activités du Carnaval de Québec, les commerçants seront mis à contribution alors que les vitrines de certaines places d’affaires accueilleront des crèches de Noël toutes aussi féeriques les unes que les autres. En lien avec l’exposition «Crèches d’ici et d’ailleurs», présentée à la bibliothèque Gabrielle-Roy, la rue Saint-Joseph Est deviendra un véritable parcours où jeunes et moins jeunes pourront découvrir des pièces appartenant à la collection privée de l’Institut Canadien de Québec.

Cette année, les organisateurs ont choisi de rendre hommage à l’artiste du district Saint-Sauveur, Irénée Lemieux, décédé en 2005. En ce sens, une crèche géante de ce dernier sera exposée à l’intérieur de l’église Saint-Roch et sera accessible aux visiteurs tous les jours de 9 h à 17 h.
«Au cours des prochaines semaines, la rue Saint-Joseph deviendra la rue officielle des crèches de Noël», de conclure la directrice de la bibliothèque Gabrielle-Roy, Marie Goyette.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *