Économie
20:44 25 février 2009 | mise à jour le: 25 février 2009 à 20:44 temps de lecture: 3 minutes

Investissements de 300 000 $ à la microbrasserie La Barberie

Fondée en 1997 dans le quartier Saint-Roch, la microbrasserie La Barberie ne subit pas les effets de la récession économique. Avec un chiffre d’affaires d’un million $ et une croissance de 15 % de ses ventes en 2008, la coopérative de travail vient d’inaugurer de nouvelles installations résultat d’investissements de plus de 300 000 $.

«L’appui financier et la confiance de partenaires, comme la Caisse d’économie solidaire Desjardins, Investissement Québec, le Centre local de développement (CLD) de Québec et la Solide du Centre de la Ville de Québec, nous permettent aujourd’hui d’offrir non seulement un lieu encore plus agréable mais, aussi, une expérience de vie dans Saint-Roch», a souligné, la semaine dernière en conférence de presse, le directeur général Bruno Blais.

Grâce à des investissements de 300 000 $, La Barberie peut offrir aujourd’hui un plus grand choix de produits en fût avec 17 différentes bières disponibles au salon de dégustation.
« Nous sommes dans le quartier Saint-Roch depuis notre fondation en 1997. Nous grandissons avec lui. Au fil des ans, la clientèle n’a cessé d’augmenter et l’ajout de 35 places devenait inévitable. Aussi, le nombre de produits en vente en épicerie est passé de six à huit et de nouvelles bières seront lancées dans un proche avenir», a ajouté M. Blais.

Un pôle de développement tant économique que social

Pour le président de la coopérative de travail, Bastien Têtu, le modèle coopératif s’inscrit en lien étroit avec la localisation de la microbrasserie dans Saint-Roch. « Non seulement, nous offrons un produit de haute qualité, mais, en tant que coopérative de travail, nous préconisons, dans la mesure du possible, l’achat local de produits et services. La Barberie se veut un pôle de développement tant économique que social. Le quartier a beaucoup changé depuis notre arrivée et nous tenons à grandir avec lui ».
Selon le conseiller municipal du district des Faubourgs, Pierre Maheux, La Barberie s’avère un exemple dont peuvent s’inspirer plusieurs autres entreprises. « En plus de ses activités économiques, la microbrasserie est aussi un centre de diffusion de la culture avec ses expositions mensuelles d’artistes locaux. La grande majorité des travailleurs habitent Saint-Roch et les quartiers avoisinants. Cette présence ajoute à la vie de quartier», a pour sa part indiqué M. Maheux.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *