Économie
21:06 25 janvier 2010 | mise à jour le: 25 janvier 2010 à 21:06 Temps de lecture: 3 minutes

Benjo souffle ses cinq bougies avec un prix

Le magasin de jouets Benjo recevra dans les prochains jours le prix de meilleur commerce de distinction au Canada décerné par le Canadian Gift and Tableware Association (CGTA). Benjo partage ce même honneur avec le Teatro Verde, à Toronto.

Valérie Hamel, directrice du magasin situé dans le Nouvo Saint-Roch, se rendra dimanche au gala du Spring 2010 CGTA Gift Show à Toronto, se déroulant du 31 janvier au 4 février, pour récupérer cette reconnaissance.
«C’est l’un des événements où l’on s’approvisionne pour notre magasin, mais c’est principalement dans les toy shows qu’on le fait. C’est la première fois qu’un magasin de jouets est choisi dans cette catégorie,», souligne Mme Hamel.

Plusieurs critères ont été retenus dans l’attribution de ce prix, notamment la présentation visuelle de la boutique, la publicité et l’engagement au sein de la communauté. La visite d’un acheteur anonyme est venue compléter l’évaluation.

Valérie Hamel se dit très fière de ce prix qui devrait procurer une visibilité accrue au magasin ayant fêté ses 5 ans en novembre dernier. «Les gens viennent au magasin pour vivre une expérience; c’est magique ici», résume Mme Hamel.

Jouets écolos

La directrice Valérie Hamel accompagne quelques fois dans l’année l’acheteuse Céline Grenier dans ses voyages autour du monde, pour dénicher des trésors de jouets. «Cette année, on va se rendre à Toronto, New York, Dallas et Nuremberg, en Allemagne», détaille-t-elle.

Une tendance écologique se dessine dans l’univers des jouets. «Les compagnies cherchent de plus en plus à trouver des formules écologiques, tant dans la fabrication des jouets que dans leur emballage», observe Mme Hamel. À titre d’exemple, une collection de camions fabriqués au Canada à partir de plastique recyclé trône sur les tablettes du magasin.

L’aspect environnemental fait partie des cinq critères de sélection que la co-fondatrice de Benjo Geneviève Marcon s’est fixés pour choisir les jouets, outre les qualités éducative, non-violente, stimulante et sécuritaire.

Céline Dion parmi les clients

La chanteuse québécoise Céline Dion fait partie des quelques vedettes qui ont franchi les portes de Benjo – nom tiré de la fusion de Benjamin et Joséphine, les enfants de Jean Campeau et Geneviève Marcon, propriétaires et co-fondateurs de la boutique.

«Ça fait un an qu’elle est venue, avec son fils et René. On a la chance d’avoir sa grande amie Julie Snyder comme cliente. On a vu aussi passer Patrick Bruel, Roch Voisine et David Usher», cite la directrice de Benjo.

Pendant l’année, 45 employés sont au service de cette clientèle spéciale et des autres. La période des Fêtes fait appel à une centaine d’employés.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *