Économie
19:00 11 mars 2010 | mise à jour le: 11 mars 2010 à 19:00 Temps de lecture: 2 minutes

Projet de 2, 5 M$ pour la revitalisation du secteur Limoilou

Le comité exécutif entend bientôt soumettre au conseil municipal de la Ville de Québec le projet d’acquérir pour 2, 5 M$ les deux propriétés sises à l’intersection du chemin de la Canardière et du boulevard des Capucins. L’objectif poursuivi est de démolir le plus vite possible le bâtiment de l’Inter-Marché et le restaurant Pizza Charest pour y favoriser la construction de 200 unités de logements et l’insertion de commerces de services et de proximité.

François Picard, vice-président du comité exécutif et Suzanne Verreault, présidente de l’arrondissement de La Cité–Limoilou et conseillère du district de Sylvain-Lelièvre, en ont fait l’annonce, ce matin, en soulignant que ce projet d’investissement était conforme à la volonté des élus de favoriser la densification urbaine et le renforcement de la vocation résidentielle de ce secteur.
«Ces terrains offrent de l’espace pour la construction potentielle de près de 200 unités de logement et l’insertion de commerces de services et de proximité. L’acquisition des terrains nécessitera des déboursés de 1, 6 M$ et on estime à environ 900 000 $ le coût de démolition des deux bâtiments et de décontamination potentielle du site parce qu’il y a déjà eu une station-service à cet endroit par le passé. La Ville ira ensuite en appels d’offres pour vendre les terrains de ce quadrilatère à des promoteurs», a précisé M. Picard.

Un lien à réinventer entre Saint-Roch et d’Estimauville

Comptant sur ce projet pour redynamiser le secteur du boulevard des Capucins, Suzanne Verreault a rappelé que la Ville de Québec avait déjà fait un premier pas pour modifier la vocation industrielle du secteur en construisant la caserne d’incendie des Capucins.
« Maintenant, nous démontrons clairement notre volonté de faire de ce secteur un milieu de vie chaleureux et convivial. Je crois fermement que ce projet majeur près du Cégep Limoilou permettra de créer un lien entre Saint-Roch et le secteur d’Estimauville qui connaîtra un essor important au cours des prochaines années. Nous nous assurerons que tout projet de développement respectera notre objectif», a mentionné Mme Verreault tout en ajoutant que le nouvel édifice projeté devrait compter un maximum de six étages.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *