Économie
21:05 26 avril 2010 | mise à jour le: 26 avril 2010 à 21:05 temps de lecture: 3 minutes

Improviser à travers une marionnette, tout un premier acte!

Le théâtre Premier Acte joue d’originalité avec sa campagne de financement annuelle. L’organisme offre au public une formule souper-spectacle, où la prestation en est une d’improvisation. Cependant, les comédiens feront parler leur imagination à travers une marionnette.

Cette idée provient d’une expérience passée et est appliquée au Théâtre Premier Acte depuis déjà quelques années. En 2004-2005, dans la cadre des Journées de la Culture, le diffuseur avait accepté une proposition émanant de l’Association québécoise des marionnettistes, afin de présenter une séance d’improvisation par le biais de marionnettes. Premier Acte a accepté et a offert au public, en collaboration avec la troupe de marionnettistes Pupulus Mordicus, une courte prestation gratuite, un samedi après-midi.
«Ça a super bien marché, les gens ont eu beaucoup de plaisir. Lorsque nous avons commencé à regarder pour un concept de soirée-bénéfice, celui-ci était donc notre première idée. Le souper-spectacle est cependant plus protocolaire, il dure plus longtemps et fait monter sur scène des acteurs de Québec», soutient le directeur général du théâtre Premier Acte, Marc Gourdeau.

La soirée, qui se tiendra le 2 mai prochain au Musée de la civilisation commencera à 18h par un cocktail ainsi qu’un mot de bienvenue. Par la suite, la première partie du match d’improvisation sera présentée. Deux équipes composées de cinq joueurs s’affronteront pour le plus grand plaisir des spectateurs. L’arbitre de la soirée, Nicolas Létourneau, dirigera le match. Les prestations seront aussi accompagnées d’un ou deux musiciens. Les gens pourront aller se servir, puis la deuxième partie commencera. À la fin de ce segment, les trophées seront attribués à l’équipe gagnante ainsi qu’au joueur le plus utile, qui lui sera choisi par trois personnes désignées au hasard dans la foule.

Les comédiens et marionnettistes de la soirée sont Marie-Ginette Guay, Marie-Josée Bastien, Joëlle Bond, Sophie D. Thibeault, Olivier Lépine, Sylvio-Manuel Arriola, Jean-Pierre Cloutier, Jean-Michel Girouard, Hubert Bolduc et Nicolas Tondreau.

L’an dernier, 160 personnes étaient présentes afin d’applaudir les comédiens. M. Gourdeau affirme en attendre environ le même nombre cette année. «Avec l’argent amassé lors de la vente des billets et des dons reçus, nous pensons collecter près de 25 000 $. Cette argent servira au bon fonctionnement de la compagnie.»

Cette année, la présidente de GM Développement, Geneviève Marcon, est aussi présidente d’honneur de la soirée. De son côté, le metteur en scène de renommée internationale Robert Lepage agira à titre de parrain de l’évènement. «Mme Marcon est venue assister à la soirée de l’an dernier avec sa famille et elle a adoré. Selon elle, nous contribuons à encourager les jeunes comédiens à rester à Québec afin de participer au développement d’une culture locale et de la créativité, et c’est ce qui l’a poussée à nous dire oui. M. Lepage, lui, croit en Premier Acte depuis longtemps», affirme le directeur général.

Les billets sont en vente au coût de 100 $. Les intéressés peuvent se les procurer en téléphonant au Théâtre Premier Acte. Pour plus d’informations, http://www.premieracte.ca.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *