Économie
16:50 27 février 2015 | mise à jour le: 27 février 2015 à 16:50 temps de lecture: 5 minutes

L’industrie des technologies du savoir a son camp de base à Québec

AFFAIRES. Afin de créer un nouveau point d’ancrage de la communauté entrepreneuriale de haute technologie à Québec, l’incubateur-accélérateur technologique Le Camp amorce ses activités au cœur du quartier Saint-Roch à Québec. À terme, son mandat consiste à contribuer à l’émergence de futures entreprises qui chemineront parmi l’élite de l’économie du savoir.

C’est l’objectif clair énoncé par les partenaires du projet, Québec International et la Ville de Québec, lors du lancement officiel concrétisant plusieurs années d’efforts. L’annonce s’est déroulée en présence de Régis Labeaume, maire de Québec, et de Carl Viel, président-directeur général de Québec International. Sous la gouverne de cet organisme, Le Camp offrira des services de soutien et d’accompagnement, des espaces de bureaux et de travail coopératif de même qu’une vaste programmation d’activités et événements.

Pour le maire Labeaume, la phase I de ce projet constitue une retombée directe des voyages exploratoires menés dans la région de Silicone Vallée, en Californie, avec laquelle des liens pourront être tissés. Il estime que Le Camp concrétise la vision de la Ville en faveur du développement des entreprises en nouvelles technologies.

Le Camp phase I profite d’un investissement de 2,1M$ sur cinq ans provenant des fonds consentis par le gouvernement du Québec à la Ville de Québec pour la démarche ACCORD Capitale. Situé dans des locaux transitoires à l’angle Charest et du Pont, le local ouvrira ses portes dès le début mars. En plus de ces espaces de travail coopératif et des services d’accompagnement offerts par les professionnels de Québec International, il hébergera la permanence de l’organisme Québec numérique et la direction générale de l’accélérateur PCAI – Inno-centre tel qu’annoncé en septembre dernier.

Le déploiement de la phase 2 du projet et l’inauguration des locaux permanents sont prévus à l’automne 2015. Elle marquera la mise en place du programme d’incubation et d’une programmation bonifiée d’activités tout en offrant aux entreprises et aux acteurs clés de l’écosystème entrepreneurial la possibilité d’y louer des espaces de travail. Le Camp se veut également un espace ouvert, vibrant et animé. Ainsi, toute la communauté entrepreneuriale sera invitée à participer à l’animation du lieu en y tenant des activités et événements ciblés.

Description

Le Camp est décrit par sa directrice exécutive, Isabelle Genest, sous trois aspects fondamentaux.

– Le Camp c’est quoi? : «Un lieu qui correspond au modèle de l’identité de Québec dédié au lancement, à l’accompagnement et à la croissance des entreprises technologiques.»

– Le Camp pour qui? : «Cet outil de soutien et de réseautage vise à faciliter le démarrage et d’entreprises qui développent des produits numériques à fort potentiel commercial.»

– Le Camp pourquoi? : «Le mot clé ici est : succès. Certains y rêvent alors que d’autres y travaillent et c’est dans cette optique qu’on se positionne pour faire naître de futures grandes entreprises technologiques.»

Ce qu’ils en disent :

«Les efforts déployés par la Ville pour l’aide à l’entrepreneuriat se poursuivent avec le lancement du Camp, une première à Québec, qui concrétise notre vision d’un accélérateur-incubateur comme nouvel outil pour aider le démarrage et la croissance d’entreprises technologiques et pour développer l’entrepreneuriat chez les jeunes.» – Régis Labeaume, maire de Québec

«Depuis 2008, Québec International a mis de l’avant plusieurs initiatives en soutien à l’entrepreneuriat technologique qui ont contribué à dynamiser l’écosystème entrepreneurial de Québec. Nous franchissons aujourd’hui une étape importante en offrant à la communauté entrepreneuriale un lieu rassembleur dédié à la croissance des « startups » technologiques de Québec.» – Carl Viel, p.-d.g. Québec International

«En encourageant le démarrage et le développement des entreprises technologiques émergentes, Le Camp va permettre de stimuler la création d’emploi, de consolider des créneaux économiques qui font déjà la renommée de Québec.» – Sam Hamad, ministre du Travail et de la Solidarité sociale, ainsi que responsable de la région de la Capitale

«L’implantation d’un accélérateur-incubateur technologique à Québec permettra non seulement de créer une synergie entre les intervenants locaux, mais favorisera également l’émergence de nouvelles PME technologiques ainsi que la création de nouveaux emplois. Nous avons hâte de voir lesquelles des futures entreprises incubées contribueront à procurer à la ville de Québec un titre aussi enviable que celui de championne de l’entrepreneuriat au Québec.» – Denis Lebel, ministre fédéral de l’Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales et ministre de l’Agence de développement économique du Canada

Pour plus d’information : www.lecampquebec.com

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *