Économie
19:29 9 décembre 2015 | mise à jour le: 9 décembre 2015 à 19:29 temps de lecture: 3 minutes

Diamant: de la modernité à Place d’Youville

ARCHITECTURE. Alliant modernité et patrimoine, le concept architectural du projet du Diamant de Robert Lepage, une salle de diffusion culturelle de 600 places à Place d’Youville, a été dévoilé mercredi. Selon l’architecte Marie-Chantal Croft, ce nouveau lieu pourrait bien contribuer à faire de la Place d’Youville la Place des spectacles de Québec.

Ce projet a été réalisé par un consortium composé de coarchitecture/in situ/ Jacques Plante architecte, BPR/Tetra Tech et l’architecte Marie-Chantale Croft au terme d’un concours d’architecture pour lequel il y a eu 17 propositions. Cet endroit permettra notamment de présenter les productions d’Ex Machina, la compagnie de production de Robert Lepage, des spectacles de cirque et d’opéra.

Le consortium a voulu allier modernité et patrimoine en conservant plusieurs éléments de l’ancien édifice du YMCA, dont la façade, tout en y incluant un volume de verre. «Bien qu’il soit présent et qu’il s’agisse d’un signal fort, il est bien intégré par sa forme, sa couleur et ses matériaux. On a voulu faire du bon voisinage et être respectueux du patrimoine culturel du lieu», souligne M. Lepage au sujet du Diamant.

«On a voulu conserver le plus possible les fantômes qui ont habité ce lieu. On l’oublie, mais le YMCA a été une des premières galeries d’art de la ville. L’édifice a quand même une histoire importante et c’était important que cette pointe demeure le plus intacte possible», ajoute-t-il au sujet de la façade et de l’entrée du bâtiment.

La volonté de respecter l’environnement dans lequel se trouvera le Diamant se traduit notamment par le fait que les ajouts ne cachent aucunement le Capitole et qu’il est à peine plus haut que celui-ci, fait remarquer Mme Croft.

Des commerces pourront être aménagés au rez-de-chaussée.

Financement

Pour ce projet de 54M$, une subvention de 30M$ du gouvernement du Québec et de 7M$ de la Ville de Québec ont été confirmés. Une campagne de financement privé ayant comme objectif d’amasser 10M$ est en cours. À la fin septembre, les solliciteurs avaient réussi recueillir 3,5M$.

Une aide financière du fédéral n’a toujours pas été confirmée, mais M. Lepage indique «qu’on se sent plus optimiste qu’on l’était du côté du fédéral». Il soutient que le vent de changement au gouvernement fédéral tombe particulièrement bien et que des pourparlers ont été entamés. «C’est plus positif que ça ne l’a jamais été», ajoute-t-il en soulignant qu’une annonce sera faite plus tard pour révéler où en est rendue la campagne de financement privé.

Les appels d’offres pour réaliser les plans et devis ont été lancés et les travaux pourraient débuter d’ici 12 à 15 mois, mentionne Mme Croft. La construction pourrait s’étirer sur trois ans et M. Lepage espère que le Diamant soit opérationnel «le plus tôt possible en 2018».

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *