Économie
21:57 27 février 2014 | mise à jour le: 27 février 2014 à 21:57 Temps de lecture: 3 minutes

Le deuxième édifice fédéral prend forme sur le boulevard Sainte-Anne

La construction du deuxième édifice fédéral, qui logera quelque 500 fonctionnaires de l’Agence du revenu du Canada, va bon train à l’intersection du boulevard Sainte-Anne et de l’avenue D’Estimauville, où l’on retrouvait anciennement un magasin Canadian Tire.

Annoncé en novembre 2012, l’immeuble de quatre étages s’élève au nord du premier édifice fédéral qui accueille environ 700 fonctionnaires. Il devrait être livré au printemps 2015. À la suite d’un processus d’approvisionnement ouvert et transparent, Pomerleau inc. et Investissements immobiliers Kevlar inc., ont été retenus pour construire le nouvel édifice.

Le gouvernement fédéral s’est engagé envers le promoteur à occuper cet immeuble dans le cadre d’une emphytéose d’une durée de 20 ans, moyennant le paiement d’un loyer annuel net approximatif de 2, 2 M$ et des frais annuels d’exploitation de l’ordre de 1 million de dollars. De plus, le gouvernement assumera les coûts d’exploitation et d’entretien, les taxes, les améliorations et les réinvestissements requis pour la durée de l’occupation. Travaux publics et Services gouvernementaux Canada planifie des travaux d’aménagements de bureaux de l’ordre de 6 M$. Il n’est pas prévu qu’il y ait de commerces au rez-de-chaussée de l’édifice.

500 employés relogés

Selon les renseignements obtenus, les quelque 500 employés du Bureau des services fiscaux de l’Est-du-Québec, site de Québec, de l’Agence du revenu du Canada, seront relogés dans ce nouvel édifice fédéral. Il s’agit d’une consolidation de leurs bureaux, actuellement répartis dans trois endroits différents de la ville, soit aux 155 et 165, rue de la Pointe-aux-Lièvres et au 3200, avenue Watt. En regroupant ce service, le gouvernement fédéral croit pouvoir réduire ses coûts de location.

De son côté, la Ville de Québec estime que la construction de cet édifice fédéral et l’arrivée de ces fonctionnaires permettront de réaliser avec succès son plan de revitalisation de ce secteur. Des travaux de l’ordre de 12, 4 M$ ont d’ailleurs été consentis pour le réaménagement de l’avenue D’Estimauville, incluant des portions du boulevard Sainte-Anne et du boulevard Montmorency. Des travaux de plantation seront effectués au printemps 2014.

Le député fédéral de Beauport-Limoilou, Raymond Côté, abonde dans le même sens. «J’ai toujours soutenu la construction du deuxième édifice fédéral à D’Estimauville. Il s’agit d’un atout dans le cadre du développement durable du secteur et d’un renouveau social, économique et environnemental».

Beauport Express, membre du Groupe Québec Hebdo.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *