Économie
20:30 23 octobre 2014 | mise à jour le: 23 octobre 2014 à 20:30 temps de lecture: 3 minutes

Le Concorde se donne une nouvelle image

RAFRAÎCHISSEMENT. Après seulement six mois, l’hôtel Le Concorde présente une image rajeunie, grâce à un rafraîchissement général qui a nécessité des investissements de près de 6M$. Une visite des lieux avant la grande inauguration officielle de l’établissement, qui veut devenir rien de moins que le phare de la Grande Allée à Québec, a permis de constater l’ampleur des transformations.

Depuis avril dernier, date de l’acquisition par un groupe de huit associés québécois dirigé par Jean-Guy Sylvain, il est clair que la nouvelle équipe du Concorde n’a pas ménagé les efforts. Tout a été mis en œuvre pour redonner du lustre à cet édifice qui jouit d’un site d’exception, entre les plaines d’Abraham et la colline parlementaire. L’objectif avoué consiste à réintégrer un hôtel 3 étoiles + de qualité à prix abordable dans l’offre touristique du Vieux-Québec.

Investissements majeurs

À ce jour, les propriétaires ont investi plus de 3M$ dans la réfection du hall, des boutiques et des stationnements ainsi que dans l’installation de nouveaux systèmes informatiques, téléphoniques et internet. Plus de 1,5M$ ont également été investis par le Groupe Restos Plaisirs dans la transformation du Ciel! – seul bistro-bar tournant à Québec – et 200 000$ pour son petit frère, le JaJa La P!zz, 28 étages plus bas.

D’autres investissements de 800 000$ sont prévus d’ici la fin 2014 pour moderniser les aires communes sur les étages. Avant de vendre, l’ancien propriétaire Loews avait actualisé les salles de banquets et congrès, ainsi que 300 des 400 chambres. D’ici avril 2015, les nouveaux proprios comptent redonner un look contemporain à la centaine de chambres qui n’avaient pas encore été rafraîchies.

Autre coup d’éclat, Le Concorde a profité de son inauguration officielle pour dévoiler sa mise en lumière permanente. Le système DEL installé au coût de 500 000$ permet de colorer au gré des saisons la coupole et les étages supérieurs de l’édifice, qui devient ainsi un nouveau phare à la haute-ville de Québec.

Propriété 100% québécoise

-L’homme d’affaires Jean-Guy Sylvain n’est pas seul dans l’aventure du Concorde. -Il est entouré des hôteliers d’expérience Giovanni Santoianni, Paul Durocher, Jean Audet, Claude Chan et Denis Beaubien. -De plus, François Valin, avocat, et Alain Cayouette, comptable, font également partie du consortium de gens d’affaires.

À lire aussi : Entrevue privée avec Jean-Guy Sylvain et Nouveau phare sur la Grande Allée

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *