Économie
19:30 7 novembre 2014 | mise à jour le: 7 novembre 2014 à 19:30 temps de lecture: 2 minutes

Stationnements de surface convoités par les promoteurs au centre-ville de Québec

CONSTRUCTION. Plusieurs projets se profilent ou se confirment pour ériger des immeubles sur des terrains vagues devenus des stationnements de surface, au centre-ville de Québec, pour le plus grand bonheur du maire Régis Labeaume et d’une majorité de citoyens partisans de l’amélioration de la trame urbaine.

Le maire de Québec voit d’un œil positif le fait que des promoteurs immobiliers ont manifesté de l’intérêt pour construire des immeubles sur divers terrains vacants dans Saint-Roch et Saint-Jean-Baptiste. «J’ai toujours dit que les stationnements de surface en plein centre-ville, ça n’a pas de bon sens. On devrait les aménager sous terre et bâtir dessus», a évoqué récemment M. Labeaume.

Parmi les projets potentiels pour certains de ces espaces, il y a celui du groupe Kevlar, qui possède le stationnement Dorchester, derrière La Fabrique au coin de Saint-Vallier Est et Dorchester. Son intention consisterait à obtenir une modification au zonage afin de construire pouvant atteindre 20 étages, pour accueillir des commerces, des bureaux, des condos et des appartements locatifs.

Un autre projet qui mijote depuis longtemps viendrait s’implanter sur le terrain détenu par le promoteur hôtelier Jacques Robitaille, en haut de la côte d’Abraham. Le propriétaire du groupe Jaro a dans ses cartons un complexe combinant commerces, logements et hôtel. Enfin, des promoteurs s’intéressent à convertir un site au 281 rue Saint-Vallier Est, pour y construire des édifices d’habitation.

Tandem à l’Îlot Irving

Par ailleurs, un chantier vient de se mettre en branle à l’îlot Irving, site du futur projet Tandem condos sur cour. Au cours des prochains, le projet de six étages comprenant 84 appartements, une cour intérieure et des espaces commerciaux sur la rue Saint-Jean prendra forme en plein cœur du quartier Saint-Jean-Baptiste.

«C’est l’aboutissement d’une collaboration avec les résidents du secteur, qui aura permis de bâtir un projet respectueux et qui saura bonifier leur quartier», expliquent les promoteurs Jean Campeau et Geneviève Marcon, précisant que la construction débute avec 70% des unités qui ont trouvé preneur, signe que le projet était attendu.

Des projets immobiliers se manifestent pour combler des terrains vagues convertis en stationnement au centre-ville de Québec, dont celui derrière La Fabrique. (Photo TC Media – François Cattapan)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *