Économie
19:45 25 octobre 2013 | mise à jour le: 25 octobre 2013 à 19:45 temps de lecture: 4 minutes

Ses infrastructures complétées, La Cité Verte focalise sur son développement

Initié il y a près de huit ans par SSQ Groupe financier, le projet résidentiel La Cité Verte a dû relever plusieurs défis de réalisation. Maintenant que les infrastructures uniques de ce premier projet d’écoquartier privé à Québec sont pratiquement complétées, les efforts du promoteur de ce développement immobilier novateur peuvent se concentrer sur la construction des habitations.

Conviés à une visite de chantier, les médias ont pu constater l’état d’avancement des travaux de ce chantier multirésidentiel hors de l’ordinaire sous plusieurs aspects. La Cité Verte se veut un concept inédit dans le domaine du bâtiment vert et intelligent érigé à Québec, plus précisément sur le Chemin Sainte-Foy dans le quartier Saint-Sacrement.

«Le projet a été long à orchestrer en raison des nombreuses particularités liées la réalisation de ce premier écoquartier dans la région. Ses infrastructures installées à 95%, dont le chauffage à la biomasse, la collecte automatisée des déchets et les systèmes de gestion des eaux de pluie, en font une vitrine en matière de technologies éconergétiques», mentionne Marie Lamontagne, directrice communications et marketing chez SSQ Groupe financier.

À cet égard, La Cité Verte a accueilli depuis 2012 près de 400 experts québécois et internationaux. Ceux-si sont venus en visite de familiarisation et de partage d’expertise sur les aspects innovants de ce projet multirésidentiel de 800 habitations. Celles-ci se répartissent principalement en condos (736), en maisons de ville (24) et en logements sociaux (40). Une portion de terrain sera cédée à l’Office municipal d’habitation de Québec pour cette phase communautaire.

«Les infrastructures étant pratiquement complétées, il ne manque que le centre de conditionnement et la piscine, la construction pourra s’accélérer au rythme d’absorption du marché. Actuellement, environ 10% des habitations sont construites. Nous avons débuté par le recyclage et la conversion de trois bâtiments existants de la Congrégation des soeurs du Bon-Pasteur. Après les maisons de villes en chantier, il restera 12 immeubles à ériger», explique Pierre Mercier, de BMD Architectes.

Particularités écoresponsables

Plusieurs aspects écoresponsables distinguent l’écoquartier de La Cité Verte. Le principal consiste en la chaufferie urbaine centrale à la biomasse, qui fournira les 800 logements en eau chaude et en chauffage. Le système de fabrication allemande est alimenté par des copeaux de bois et résidus de scierie, qui sont entreposés dans un immense silo de plus de cinq étages fournissant une énergie renouvelable à quatre chaudières KOB de Weissmann Group. Chaque résident peut contrôler la température ambiante par un écran tactile.

Autre innovation, les occupants pourront profiter d’un système pneumatique (flot d’air) automatisé de récupération des déchets. À divers endroits stratégiques sur le site, on retrouve des bornes de couleurs déterminées (bleu pour le recyclage, noir pour les rebuts et brun pour l’éventuel compostage). Les matières déposées par les utilisateurs, à l’heure et le jour qui leur conviennent, sont acheminées vers un terminal où elles sont triées puis évacuées. Les conduits sont enfouis, tout comme les fils électriques, câbles et canalisations de chauffage.

En plus d’avoir privilégié des appareils à faible consommation d’eau dans son développement, SSQ a opté pour un système à double captation des eaux de pluie. Pour délester le réseau d’égout municipal, on mise, d’une part, sur des îlots de rétention situés en bordure des rues et, d’autre part, sur un vaste bassin de récupération des pluies exceptionnelles. L’eau ainsi accumulée peut s’infiltrer naturellement dans le sol ou être évacuée graduellement.

S’ajoutent à ces mesures originales, divers autres éléments distinctifs. Du nombre, on note : le choix de matériaux de construction haute qualité, renouvelables et durables; la réduction des îlots de chaleur par des toitures végétalisées et à faible émissivité; l’aménagement d’espaces verts et la préservation maximale du patrimoine arboricole; l’utilisation du principe d’ensoleillement et des gains solaires dans l’orientation des bâtiments; ainsi qu’un clin d’oeil au passé par la création d’un mur des naissances en mémoire de l’Hôpital de la Miséricorde et de la Crèche Saint-Vincent-de-Paul qui ont longtemps occupé le site.

Prix de départ pour un condo 209 000$ et pour une maison de ville 489 000$. Pour plus d’information : www.citeverte.ca

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *