Culture
08:50 14 juin 2021 | mise à jour le: 14 juin 2021 à 08:50 Temps de lecture: 2 minutes

Le concept de vieilles filles existe-t-il encore?

Le concept de vieilles filles existe-t-il encore?
Alexandre Fecteau a fait la mise en scène de la pièce, qui met en lumière la réalité des femmes célibataires. Photo gracieuseté - Atwoord Photographie

THÉÂTRE. Les femmes célibataires sont-elles différentes des femmes d’avant? Est-ce que le concept de vieille fille existe toujours dans l’imaginaire collectif? La nouvelle pièce du metteur en scène Alexandre Fecteau, Singulières, aborde le sujet dans une forme documentaire.

La pièce a été écrite par Maxime Beauregard-Martin, qui s’est inspiré des nombreuses entrevues réalisées auprès de célibataires de trente ans et plus. Singulières propose une rencontre privilégiée avec ces femmes affirmées qui se démarquent par leur rapport au couple, à la maternité, au corps et aux attentes de la société. Frédérique Bradet, Savina Figueras, Danielle Le Saux-Farmer, Éva Saïda et Sophie Thibeault interprètent ces femmes inspirantes que l’auteur a suivies pendant presque deux ans. Il a pu observer leur réalité et voir si le concept de vieille fille est toujours ancré dans l’imaginaire québécois. «Le sujet a débuté par une simple intuition, a expliqué Alexandre Fecteau, ancien étudiant du cégep Limoilou. Une préoccupation pour des personnes que l’on côtoie, que l’on aime, pour qui on espère le meilleur, mais avec une part de mystère, parce qu’on devine qu’elles vivent des défis particuliers. Les femmes sont de moins en moins dans un modèle prédéfini. Aujourd’hui, elles adoptent seules, rénovent seules une maison. Dans la pièce, c’est leur témoignage qui est mis à l’avant.»

Défis

Quels ont été les défis de tourner et de jouer en temps de pandémie? «C’était particulier, parce qu’il n’y avait pas de public, a-t-il souligné. Mais on était tellement content de répéter et de faire du théâtre ensemble. Il y a eu beaucoup d’adaptation sur scène et sur le plan technique, mais tout le monde était mobilisé pour le projet. Le produit final sur écran rend vraiment bien l’énergie qu’on retrouvait en spectacle.» La captation est disponible jusqu’au 30 juin sur le site Internet du théâtre La Bordée.

Articles similaires

15:29 16 juin 2021 | mise à jour le: 13 septembre 2021 à 14:10 Temps de lecture: 3 minutes
Valoriser le caca

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *