Société
16:45 5 mai 2016 | mise à jour le: 5 mai 2016 à 16:45 temps de lecture: 2 minutes

Inauguration du sentier des plaines d’Abraham

AMÉNAGEMENT. Un nouveau sentier d’interprétation relie désormais la promenade Samuel-de-Champlain aux plaines d’Abraham, à proximité de la côte Gilmour. Mélanie Joly, ministre du Patrimoine canadien, Régis Labeaume, maire de Québec, et Margaret F. Delisle, présidente de la Commission des champs de bataille nationaux (CCBN), ont procédé jeudi matin à son inauguration officielle.

Le nouveau tracé d’un kilomètre est réservé exclusivement aux piétons et aux cyclistes, qui en apprécieront la pente moins prononcée que la côte Gilmour. Misant sur la beauté et l’histoire des lieux, il offre aires de repos et panneaux interprétatifs.

Le sentier et ses capsules historiques permettent ainsi de rappeler un épisode clé de la guerre de Sept Ans lorsque, dans la nuit du 13 septembre 1759, l’armée britannique débarque sur la plage de l’anse au Foulon, gravit la falaise et se poste aux portes de la ville de Québec. Prête à affronter l’armée française, elle se prépare à ce qui deviendra la bataille des plaines d’Abraham.

Pour Margaret F. Delisle, il était important que ce sentier destiné à faciliter la circulation à pied et à vélo intègre un tel volet historique. Car les plaines d’Abraham auxquelles il se rattache sont non seulement un «magnifique parc urbain», mais également un parc commémoratif et patrimonial dont la préservation et la mise en valeur font partie du mandat de la CCBN.

Aussi a-t-on pris soin également de minimiser les impacts environnementaux dans la réalisation du projet. Dans la fiche technique du sentier, on précise que «l’abattage des arbres malades ou présentant des déficiences structurales ou de faible valeur écologique a été priorisé lors de l’établissement du parcours. Tous les arbres abattus ont été compensés dans le secteur de la falaise.»

Mission accomplie

Cette nouvelle voie de transit s’inscrit dans le projet de réaménagement de la côte Gilmour annoncé en 2013. La première phase de réalisation, complétée l’année suivante, portait sur le volet routier afin de permettre l’ouverture de la côte à l’année et ainsi améliorer la fluidité de la circulation urbaine dans le secteur. Avec le sentier maintenant inauguré, l’initiative représente au total un investissement de 8,2M$, alloué par le gouvernement du Canada.

Québec Hebdo

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *