Société
14:00 27 janvier 2016 | mise à jour le: 27 janvier 2016 à 14:00 temps de lecture: 3 minutes

3e Avenue: des défis pour entretenir l’effervescence

ARTÈRE COMMERCIALE. Une certaine effervescence se fait sentir ces derniers temps sur la 3e Avenue à Limoilou, où de jeunes restaurateurs et commerçants innovateurs s’installent de plus en plus. Bien que cette artère semble avoir pris un bel élan, les défis y sont nombreux, estime le directeur général de la Société de développement commercial 3e Avenue-Limoilou, Sébastien Chamberland.

«Il ne faut pas surévaluer à l’heure actuelle la 3e Avenue en disant que tous les commerçants sont millionnaires. Les chiffres d’affaires restent à travailler, il y a encore beaucoup de travail à faire», estime celui qui est arrivé en poste en juillet dernier. Ce secteur du Vieux-Limoilou a bonne presse par les temps qui courent avec notamment les projets de places publiques (Plaza Limoilou, piano public) et de nouveaux restaurants comme La Planque.

M. Chamberland estime que «la 3e reste à en devenir encore. Je pense que la structure commence à être solide, mais il faut travailler tout le monde ensemble. Il n’y a rien d’acquis. […] Ce n’est pas parce tu arrives sur la 3e que ça va marcher.»

Comment faire alors pour entretenir cette effervescence? «Il faut être innovateur. Pas à contre-courant, mais innovateur. On doit être au courant de ce qui se fait ailleurs, pas pour copier, mais pour voir les nouvelles tendances», estime-t-il. «Notre signature est d’être un peu émergent et d’arriver avec de nouvelles idées. On voit qu’on a des commerces qui suivent les nouvelles vagues. Je pense que notre signature propre se situe là et il faut la développer de cette façon.»

Projets

M. Chamberland souligne qu’il ne faut pas s’attendre à de nouveaux projets majeurs de la SDC cette année. «Il faut consolider nos partenariats et se doter d’une structure financière solide avec idéalement plus de membres hors zone», explique-t-il en rappelant que son organisation est la deuxième plus petite du genre à Québec.

Il mentionne que des événements comme le Grand bazar des ruelles et la Course de La Cité-Limoilou devraient être de retour, bien qu’il soit encore trop tôt dans l’année pour être en mesure de confirmer quoi que ce soit. Les consultations concernant la Plaza Limoilou, une place publique temporaire aménagée l’été dernier, se poursuivent. Quelques ficelles restent encore à attacher au niveau du financement de la placette où se trouvait un piano public au cours des deux dernières années, un concept qui sera peut-être revu afin d’offrir un peu de nouveauté, indique M. Chamberland, qui affirme que sa SDC planche également sur l’organisation d’une course hivernale.

Illumination

Si le parcours lumineux sur la 3e Avenue a été apprécié autant par les passants que les commerçants, il n’y a pas pour l’instant de projet permanent d’illumination, comme sur l’avenue Cartier et la rue Saint-Joseph, dans les cartons de la SDC. M. Chamberland souhaite d’abord consulter ses membres pour ce projet qui impliquerait un investissement important.

«Nous sommes intéressés vers du permanent. La Ville est prête à nous appuyer. Ce sera de voir avec elle et les membres ce qu’ils veulent faire pour la suite.»

Un drone a pris des images cet hiver du parcours lumineux. Cliquez ici pour voir la vidéo.

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *