Société
16:56 21 avril 2015 | mise à jour le: 21 avril 2015 à 16:56 temps de lecture: 3 minutes

Une place publique à baptiser

TOPONYMIE. En prévision de la nouvelle place publique qui sera aménagée d’ici 2017 à l’est de la rue Dalhousie, la Ville de Québec et la Commission de la capitale nationale lancent dès maintenant un concours pour lui trouver un nom.

À voir: extrait de la conférence de presse avec Sam Hamad et Régis Labeaume

Le processus se déroule entièrement en ligne, au http://www.uneplaceanommer.com. Les propositions de nom, accompagnées d’une brève explication, doivent être acheminées au plus tard le 10 mai. De trois à cinq noms seront ensuite retenus par un jury selon des critères précis, avant d’être soumis au vote du public du 18 au 24 mai. La place publique sera baptisée du nom ayant obtenu le plus grand nombre de votes, lequel sera dévoilé au début du mois de juin.

«Ce site est l’une des portes d’entrée de la capitale, une fenêtre exceptionnelles sur le fleuve et l’un des derniers lieux à être aménagé dans le secteur du Vieux-Québec», a déclaré le ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale à l’occasion du lancement du concours au Musée de la civilisation. Pour Sam Hamad, ce nouvel espace public marque un pas de plus dans la démarche que poursuit le gouvernement depuis quelques années afin de redonner le fleuve aux Québécois.

Quant à Régis Labeaume, il se réjouit de la dimension participative de l’initiative: «Ce concours pour trouver une identité propre à cette place située aux portes du Vieux-Québec représente une belle opportunité pour les gens de marquer l’espace public et de passer à l’histoire», a fait valoir le maire de Québec.

La personne dont le nom aura été retenu pour la place publique remportera une activité culinaire cinq services avec un chef de l’École hôtelière de la Capitale pour 10 personnes au domaine Cataraqui. D’autres prix viendront également récompenser les participants.

Échéancier

L’annonce de la nouvelle toponymie coïncidera par ailleurs avec le début de la réalisation des plans et devis pour la place publique. Les travaux de construction devraient par la suite s’enclencher en août 2015, avec une livraison prévue pour mai 2017. Profitant d’une enveloppe de 39M$ accordée par le gouvernement du Québec et la Ville de Québec, le projet inclut également l’aménagement d’un stationnement étagé dans la section nord du site.

Une expo de circonstance au Musée de la civilisation

Dans la foulée du concours, le Musée de la civilisation tiendra de son côté l’exposition Parking-sculpture ou sculpture-parking du 5 au 10 mai. Sous la direction de l’architecte et professeur Jacques Plante, 14 étudiants de l’École d’architecture de l’Université Laval y proposeront plans, images et vidéos pour partager leur vision de réaménagement du stationnement situé face à l’institution muséale.

Dans le cadre du concours, les internautes sont invités à utiliser le mot-clic #uneplaceanommer sur les plateformes sociales. Pour plus d’info: www.uneplaceanommer.com.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *