Société
14:00 19 août 2015 | mise à jour le: 19 août 2015 à 14:00 temps de lecture: 3 minutes

SPOT: une popularité qui dépasse les attentes

LIEU PUBLIC. La popularité du SPOT a surpassé toutes les prévisions et les attentes des étudiants en architecture derrière l’aménagement de cet endroit public nouveau genre.

La Sympathique place ouverte à tous (SPOT) a plié bagage le 15 août dernier après 40 jours d’ouverture. Que ce soit pour assister à un spectacle, faire du yoga ou simplement pour profiter des installations pour se détendre, les visiteurs ont été très nombreux à se présenter à cet endroit aménagé sur la rue Saint-Vallier Est, dans Saint-Roch, par des étudiants de l’École d’architecture de l’Université Laval.

«Ç’a été exceptionnel! Nos objectifs d’achalandage ont été dépassés. Beaucoup de citoyens sont devenus des visiteurs réguliers», se réjouit la coordonnatrice générale du SPOT, Élisa Gouin. Elle ajoute que parmi les commentaires reçus, plusieurs affirmaient que cet endroit répondait à un besoin dans le secteur. «On a vraiment senti qu’on comblait un besoin. Il y a peu de parcs dans le coin et le SPOT est un espace exceptionnel et inusité. Par exemple, il y a peu d’endroits au Québec où on peut boire une bière tout en étant avec les enfants qui jouent dans un carré de sable», fait-elle remarquer.

Un endroit adaptable

Parmi les bons coups des organisateurs, Mme Gouin souligne le décor mobile de l’endroit alors que les gens pouvaient déplacer à leur guise certains éléments. «Nous n’étions pas certains lors de la conception que les gens allaient vraiment oser déplacer des éléments, mais dès le début, ils ont adopté le concept et ont modifié les installations à leur goût», explique-t-elle.

Parmi les autres bons coups, la coordonnatrice parle du Noël des campeurs, auquel 1500 personnes ont participé, et les séances de yoga, qui ont attiré leur lot d’adeptes.

Mme Gouin est bien heureuse également de l’implication de partenaires dans le projet. «Ça été un des éléments qui nous a le plus surpris. Les partenaires ont tout de suite embarqué dans l’aventure. La réponse du milieu a été excellente. À un certain moment, on n’avait plus besoin de solliciter des intervenants, car c’est eux qui nous contactaient pour proposer des collaborations.»

Retour l’année prochaine?

Il est trop tôt pour dire si le SPOT sera de retour l’année prochaine. Mais si tel est le cas, il ne sera assurément pas au même endroit. «Le but est de faire découvrir d’autres endroits de la ville», ajoute Mme Gouin. D’autres étudiants devront également prendre la relève s’ils décident de se lancer dans une deuxième édition.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *