Société
19:00 4 octobre 2015 | mise à jour le: 4 octobre 2015 à 19:00 temps de lecture: 1 minutes

Commémorations des femmes autochtones disparues et assassinées

NATIONAL. Pour la deuxième année, les militantes de la Marche mondiale des femmes (MMF) commémorent les femmes autochtones disparues et assassinées en organisant des vigiles dans plusieurs villes du Québec.

Les messages d’indignation s’adressaient aux gouvernements fédéral et provincial qui, par leurs politiques, méprisent les droits des femmes selon les manifestantes. (Photo Viviane Asselin)

À Québec, comme à Rimouski, aux Iles-de-la-Madeleine, à Sherbrooke, à Odanack, à Montréal et à Amqui, les militantes de la MMF se mobilisent «afin de dénoncer l’indifférence, de réclamer une commission d’enquête nationale et d’engager les féministes québécoises dans la lutte pour la décolonisation».

Les femmes autochtones sont 5 fois plus exposées à la violence que les femmes allochtones, commente l’organisme, précisant que «1 186 femmes autochtones ont disparu ou ont été assassinées de 1980 à 2012».

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *