Société
17:32 11 janvier 2015 | mise à jour le: 11 janvier 2015 à 17:32 temps de lecture: 2 minutes

«Je suis Charlie» mobilise les citoyens de Québec

MARCHE. Plusieurs centaines de personnes se sont amassées dimanche devant le parlement pour montrer leur soutien aux victimes de l’attentat à Charlie Hebdo. Sur le coup de 11h, la foule s’est mise silencieusement en mouvement pour marcher jusqu’au consulat de France.

Sur place, on pouvait apercevoir des pancartes et autres effigies «Je suis Charlie», une expression revendicatrice née dans la foulée des événements du 7 janvier. D’autres arboraient crayons, drapeaux français et caricatures pour exprimer leur solidarité au journal parisien et à la liberté d’expression qu’il incarne.

«Ce qui me motive à marcher aujourd’hui, c’est pour être solidaire avec ce qui est arrivé, mais aussi pour la liberté d’expression, de pensée, et pour ne pas succomber à la peur», a d’ailleurs partagé Martine, une participante.

Chez un autre, l’émotion était palpable. «C’est la première fois que je participe à une marche. Là, c’est vraiment une question de principes, une question de paix aussi dans le monde. On parle beaucoup de sauver la planète, mais je trouve qu’on ne parle pas assez de sauver nos enfants. C’est pour mes petits-enfants [que je suis là]», a confié Raymond avec un trémolo dans la voix.

Dans la foule, on pouvait également distinguer plusieurs personnalités connues du monde politique, tous partis confondus. Du nombre, le premier ministre Philippe Couillard a signé le registre de condoléances au consulat de France, au terme de la marche.

Celle-ci était une initiative de l’Association des chercheuses et chercheurs étudiant à la Faculté de médecine de l’Université Laval (ACCEM ULaval). Une activité similaire s’est déroulée simultanément du côté de Montréal.

Membre du Groupe Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *